A Casa, un mall capable de concurrencer les plus grands de Dubaï

2 milliards de DH ! Jamais un investissement d’une telle envergure n’avait été consenti dans le secteur.
250 enseignes seront référencées.
Les travaux démarrent.
La commercialisation des
magasins débutera à compter
du 8 octobre.
Photos exclusives du projet.

Centre commercial, aquapark, parc à dauphins, 30 restaurants, un cinéma 3D…, le tout en un seul lieu! Le plus grand mall d’Afrique du Nord ouvrira ses portes à Casablanca dans moins de trois ans. Il viendra enrichir substantiellement la liste des projets structurants pour la métropole, à l’instar de la marina, du Casa City Center ou encore des tours projetées par l’ONCF à côté de la nouvelle gare de Casa-Port.

Ce projet colossal, qui porte le nom de «Morocco’Mall», sera édifié par deux groupes à la notoriété bien établie : Aksal et Nesk Investment(*) (voir encadré en page suivante). «Il ne s’agit pas d’un centre commercial supplémentaire pour Casablanca mais bien d’un projet d’envergure, novateur, et qui apportera un nouveau style de vie à la population casablancaise», explique l’un des promoteurs du projet représentant le groupe Aksal. Il est vrai que pas moins de 2 milliards de dirhams seront consacrés à ce projet avec, à la clé, la création de 5 000 emplois directs et 20000 indirects. «Jamais un tel investissement n’a été consenti dans ce secteur», ajoute le promoteur. Et ce n’est pas pour déplaire à l’Etat. Que ce soit au niveau des autorités de Casablanca ou à Rabat, au niveau des départements ministériels concernés, on se frotte les mains qu’un tel projet voie le jour à Casablanca. Et pour cause, il aura, indéniablement, des retombées économiques positives pour la ville, et même pour le pays en terme de notoriété.

Il faut bien le souligner, ce projet est à l’image des malls gigantesques et luxueux de Dubaï. Un pays où le célèbre «Emirates Mall» est devenu un emblème et un lieu de passage obligé pour tout visiteur des Emirats Arabes Unis. D’après ses promoteurs, « le projet doit devenir très vite un lieu incontournable pour les Marocains mais également pour les hommes d’affaires et les touristes. C’est pour cette raison que le choix du nom s’est porté sur la dénomination Morocco’Mall. Objectif: en faire un porte-drapeau et une vitrine du pays».

Dans ce projet en front de mer, et dont le terrain s’étend sur les 10 hectares compris entre le restaurant «Ma Bretagne» et le Café «Poco Loco», les chiffres donnent le tournis. Exemple, les 200 000 m2 de superficie construite, les trois hectares d’espaces verts, bordés par une promenade de 600 mètres ou encore le parking souterrain de 90 000 m2, pouvant offrir 5 000 places, sans compter les voies de circulation prévues, destinées à faciliter l’accès aux transports en commun. D’ailleurs, l’accès au site sera facilité par l’aménagement de terminaux de bus et de stations de taxis et la mise en place de navettes spéciales. Enfin, pour canaliser le flux des visiteurs, la voie publique bordant le bâtiment sera doublée sur une longueur de 300 mètres. Tous ces aménagements s’avèrent indispensables car, selon les études et les prévisions établies, ce sont quelque 15 millions de personnes qui visiteront chaque année le Morocco’Mall.

Hormis les attractions, ce dernier abritera en effet plus de 200 enseignes nationales et étrangères qui seront référencées, ainsi qu’un hypermarché qui s’étendra sur un hectare. La surface globale réservée aux commerces est de 70 000 m2. Tous les secteurs d’activités seront couverts : habillement, accessoires, bijouterie, équipements en tout genre… Un espace particulier sera réservé aux grandes marques de luxe et, raffinement suprême, un espace VIP est prévu.

En matière de loisir et d’animation, le Morocco’Mall prévoit une multitude d’attractions : patinoire, fun park, aquapark, ainsi que des activités originales proposées pour la première fois au Maroc comme le parc à dauphins ou encore une salle de cinéma en 3 D pouvant accueillir 400 personnes. Un spa avec thalassothérapie de 5 000 m2 viendra compléter cette offre diversifiée. Last but not least, une quarantaine de restaurants sont prévus et un espace sera réservé à l’artisanat marocain.

A l’origine de ce projet, une alliance entre deux groupes leaders sur le marché de la franchise et du prêt-à-porter : Aksal, dirigé par Salwa Idrissi Akhannouch, et Nesk Investment, dirigé par Emad Eldin Abdalla. Celle alliance prendra la forme juridique d’une holding qui sera détenue à parts égales entre les deux associés. La gestion sera, quant à elle, assurée de manière autonome par rapport aux activités respectives de chacune des deux entités. Ce qui signifie, en d’autres termes, que le groupe Aksal et Nesk Investment garderont intactes leurs activités actuelles.

15 millions de visiteurs par an
«Cependant, nous nous engageons, en gage de confiance dans le projet, à ce que toutes les marques que nous représentons soient installlées dans le Morocco’Mall», souligne l’un des promoteurs. Et d’ores et déjà, le groupe Aksal peut annoncer que les autres marques du groupe Inditex (qu’il représente à travers Zara, Zara Home, Massimo Dutti) ont signé et seront donc présents au Morocco’Mall. Il s’agit d’Oysho, Bershka, Pull&Bear ainsi que d’autres marques de luxe, en cours de négociation.

En se basant sur leurs expériences respectives et une analyse pointue des carences commerciales et touristiques de Casablanca, les promoteurs du projet sont confiants quant à son avenir.
«Selon les prévisions les plus modérées, ce projet devrait enregistrer un chiffre d’affaires annuel moyen de 5 milliards de dirhams», explique-t-on du côté de Nesk Investment ; des prévisions établies par le cabinet d’études anglais Donaldson’s, qui a à son actif plus de 700 malls de par le monde, et qui accompagne le projet dans sa phase de réalisation et pour une durée d’un an après son ouverture. Il faut savoir, en effet, que Donaldson’s s’occupe, en outre, de la stratégie marketing du projet.

Pour les promoteurs comme pour les futurs occupants des espaces commerciaux, le retour sur investissement sera donc garanti par cette fréquentation soutenue et stimulée par une animation riche et un programme évènementiel d’envergure internationale. Pour les Casablancais et les Marocains en général qui désireront se rendre dans ce centre commercial, les avantages sont nombreux : pas de difficultés de stationnement pour aller faire du shopping, concentration de nombreux magasins dans un même lieu, possibilités variées de restauration et une multitude d’attractions pour les enfants et les adultes.

En matière d’animation, le mall accueillera également des évènements sportifs et culturels tels que des expositions, des salons, des shows artistiques, des défilés de mode…
Les travaux du Morocco’Mall commenceront dès ce mois d’octobre et devraient durer deux ans. La commercialisation des points de vente débutera, quant à elle, dès le 8 octobre, mais attention !, prévient-on, la première période de vente, celle qui affichera des prix de lancement attractifs, sera courte. A peine trois semaines et… premier venu, premier servi. Autant dire qu’il vaut mieux prendre une option sur l’avenir dès à présent.