329 000 télés LCD et Plasma vendues au Maroc en 2011

Les ventes d’écrans plats toutes technologies confondues ont augmenté de 7%, celles des tubes cathodiques a chuté de 35%. L’offre se diversifie : le nombre de marques et de références proposées est monté de 4.3 et 13.3 par magasin en début d’année à  5.7 et 16.3.

Le marché de l’électronique de loisir finit l’année 2011 en confirmant le trend positif déjà enregistré durant les premiers mois, affichant une progression de 6% en valeur par rapport à l’année dernière. Cette progression est enregistrée malgré la contraction des volumes (-3% par rapport à 2010) due essentiellement à la perte de vitesse des télés à tubes cathodiques qui finissent l’année avec un volume en chute de 35%. Ainsi, hors impact des télés conventionnelles, le marché progresse de 7% en volume et 11% en valeur, d’après les chiffres du cabinet d’études GFK.
La tendance à la hausse est plus accentuée sur le deuxième semestre où on retrouve une concentration de plus de 50% de la valeur annuelle. En effet, le marché retrouve une croissance positive de 4% en volume et de 11% en valeur sur le deuxième semestre de l’année comparé au premier. Cette tendance laisse présager une continuation de la croissance en 2012. GFK table sur une hausse de 18% en valeur sur 2012 par rapport à 2011.
En attendant, sur les 2 milliards de DH de chiffres d’affaires enregistrés sur le marché en 2011, 86% ont été rapportés par le segment des télés à écran plat. Un segment d’autant plus prometteur qu’il continue à enregistrer une croissance à 2 chiffres par rapport à l’année dernière. En 2011, 89% des points de vente distribuaient des télés à écran plat, tandis que 77% du réseau proposaient encore des télévisions à tube cathodique contre 91% une année plus tôt.
En tout, 329 000 téléviseurs LCD et Plasma ont été vendus, soit une progression 23% par rapport à l’année dernière. Les écrans LED ne sont pas en reste, contrairement au No Led qui a stagné avec une orientation négative (-0,14%). Le volume écoulé s’est établi à 34 500 unités pour un chiffre d’affaires de 361 MDH. Leur poids sur le segment des écrans plats a doublé, passant de 5% à 10% en volume et de 10% à 20% en valeur. «Le marché évolue et le consommateur se tourne vers les nouvelles technologies et des écrans plus grands», commente la direction marketing de Samsung Morocco qui annonce avoir enregistré une progression de 25% sur le LED.

Les télés 3D montent en puissance

Introduits depuis deux ans au Maroc, les téléviseurs 3D confirment également leur progression et finissent l’année avec 8 550 unités vendues contre 500 en 2010. Ce produit représente 4% des ventes de télévisions à écran plat et 10% du chiffre d’affaires global. Cette évolution ne satisfait pourtant pas tous les opérateurs. Selon un responsable commercial de Sony, «c’est une progression mitigée car ce segment souffre encore d’un manque de richesse du contenu 3D disponible. De plus, la hausse enregistrée est due aux early adopters, individus qui ont pour habitude d’acheter quasiment systématiquement les nouveaux produits dans une catégorie de produit donnée».
En s’élargissant, le marché des téléviseurs attire de nouveaux acteurs, en particulier dans la distribution moderne. On pouvait trouver en moyenne 4,3 marques différentes et 13,3 références différentes vendues par magasin vers le début de l’année. Ce chiffre a grimpé jusqu’à 5,7 marques et 16,3 références différentes par magasin. La plupart de ces marques se sont positionnées sur le segment entrée de gamme, entraînant une nouvelle baisse des prix qui n’a pu qu’être bénéfique aux consommateurs. Pour les télés LCD 32’’, le prix moyen est passé de 3 900 DH au début de l’année à 3 500 DH en décembre 2011, soit une baisse de 10%.