2,3 milliards de DH seront investis dans des complexes hôteliers d’ici 2011

Les projets concernent Marrakech, Essaouira, Tanger et Plage Blanche.

Ils seront réalisés par deux gros fonds étrangers et le groupe marocain Saham.

Plus de 2 000 emplois seront créés dont 1 300 à  Plage Blanche.

Le secteur du tourisme continue d’attirer les investisseurs même si c’est à un rythme plus lent qu’il y a quelques années. Quatre conventions portant sur un investissement cumulé de 2,33 milliards de DH, devant générer plus de 2 000 emplois directs, seront signées incessamment entre le gouvernement marocain et des opérateurs étrangers et nationaux.
La première liera l’Etat au groupe de droit égyptien Pickalbatros, leader dans l’investissement touristique au Moyen-Orient, qui remplacera l’espagnol Fadesa pour la construction de la station Plage Blanche inscrite dans le Plan Azur.
Le projet nécessitera une enveloppe de 1,2 milliard de DH et permettra de créer 1 300 emplois. Il sera réalisé à travers deux sociétés du groupe égyptien, Albatros Golf & Hôtel Studies et Egyptian Swiss co.for tourism.
Cette station sera réalisée sur un terrain de 50 ha, propriété de l’Etat, avec une option d’achat sur un autre terrain mitoyen de 150 ha.
Outre un aquaparc, le groupe égyptien s’engage, à l’horizon 2011, à construire un hôtel club 5 étoiles de 700 chambres (1 400 lits) et un 4 étoiles, toujours sous la formule club, de 1 000 lits. L’investissement sera respectivement de 607 et 433 MDH.
L’intérêt pour le Maroc dans le choix de Pickalbatros est que ce dernier possède déjà le plus grand aquaparc de la région de la Mer rouge et se prévaut d’une grande maîtrise des activités d’animation d’une manière générale.
La deuxième convention sera signée avec le groupe Saham et porte sur la réalisation d’un projet touristique dans la région d’Essaouira et d’un autre dans la région du Haouz. Le coût des deux opérations s’élèvera à 416 MDH. Au total, 440 emplois seront créés.
Pour Essaouira, il s’agit de construire un complexe composé d’un hôtel, de plusieurs villas et de lieux de loisirs (centres équestres, spa et autres lieux d’animation) dans la commune rurale de Tafenda sur une parcelle de 74 ha dont 15 seront vendus au promoteur et le reste cédé en occupation temporaire. Ce programme qui, souligne-t-on, est «orienté sur l’hôtellerie écologique et le bien-être haut de gamme», totalisera 172 lits.
Dans le Haouz, il est prévu un complexe sur 54 ha appartenant au domaine forestier dans la commune rurale d’Asni. L’investissement est de 210 MDH. Ce projet est similaire au projet d’Essaouira, en ce sens qu’il comprend un hôtel ainsi que des lieux d’habitation et de distraction (unités de restauration, spa, salle de réunions, piscines…).
Ces futurs chantiers sont en phase avec la démarche du groupe Saham qui  a  décidé, en 2008, de s’engager dans un vaste programme d’investissements touristiques pour un montant de 2 milliards  DH. L’objectif est de construire sur 10 ans une douzaine d’unités hôtelières et touristiques qui seront exploitées sous l’enseigne «Six Senses».

Deux conventions pour un fonds luxembourgeois
La troisième convention  sera signée avec la société «Shin  SA» appartenant à la Compagnie d’Investissement de l’Atlas, un fonds du holding luxembourgeois «Aerium Atlas Invest» qui comprend dans son tour de table de grands opérateurs de l’immobilier touristique comme le groupe Leonard de Vinci, très actif en Europe et aux Etats-Unis. Ce projet porte sur la réalisation d’un hôtel 5 étoiles, d’une zone d’animation et de résidences immobilières de promotion touristique (RIPT) sur un terrain de 2,7 ha situé dans la zone de Ghandouria (Tanger Malabata). L’investissement est de 348 MDH. Le projet se traduira par la création de 325 emplois directs.
Quant à la quatrième convention, elle sera signée avec la société Olympus Estates, elle aussi filiale de la Compagnie d’Investissement de l’Atlas à hauteur de 70%. Une enveloppe de 362 MDH sera investie, dont 202 millions pour la partie touristique. Le projet comprend un hôtel géré sous l’enseigne «Baglioni» ainsi que des lieux d’animation et de détente dans la commune de Tassoltante, dans la région de Marrakech, le tout sur une superficie de 13,6 ha appartenant à la société Olympus Estates. L’hôtel totalise 140 lits à raison de 2 lits par chambre. Il est prévu 290 lits supplémentaires dans la zone villas. Une centaine d’emplois seront créés. D’après le calendrier initial, les travaux s’achèveront en 2011.