200 000 visiteurs attendus à  l’Auto Expo 2008

Un nouveau modèle présenté avant le salon de Paris n 116 exposants, 95 marques présents
Effet attendu : une hausse des ventes de 30 % rapport à  la moyenne mensuelle de 2007.

L’édition 2008 d’Auto Expo, qui se tient du 9 au 18 mai, marque un tournant dans la vie de cet événement biannuel. Dans le sillage d’un marché qui a dépassé les 100 000 véhicules neufs vendus en 2007, cette sixième édition prend en effet les allures de véritable salon international. Non pas parce que tous les grands constructeurs seront présents dans les stands, mais du fait que Casablanca a le privilège d’être une rampe de lancement internationale de nouveaux modèles.

C’est ainsi que le «Mohrave» 4×4 de Kia, présenté pour la première fois au Salon automobile de New York tenu en mars dernier, sera présenté au public marocain, et ce, avant même le salon de Paris. L’autre modèle qui sera exposé avant même son lancement international est le très attendu 4×4 de Renault, le Koléos.

Auto Expo se veut aussi une vitrine sans équivalent sur le continent. Tous les acteurs du secteur seront présents avec leurs dernières voitures, y compris les marques asiatiques nouvellement arrivées. Pas moins de 116 exposants, pour un total de 95 marques, seront présents contre 89 et 67 marques lors de l’édition de 2006.

Conséquence logique de cette affluence, la surface nette d’exposition est passée de 14 400 m2 en 2006 à  24 000 m2. Chaque marque a droit à  300 m2. Les attributions des emplacements sont faites par tirage au sort, la méthode la plus impartiale qui convient à  tout le monde.

Une vitrine pour des clients de plus en plus avertis

Les organisateurs tablent sur 200 000 visiteurs contre 130 000 lors de la précédente édition. Il faut dire que l’engouement du public ne faiblit pas et on va au salon de l’auto pour découvrir les nouveautés quand bien même le besoin de renouveler sa voiture n’est pas urgent. Selon Mohammed Benkirane, président de l’Association des importateurs de véhicules automobiles au Maroc (Aivam), l’accès aux émissions consacrées à  l’automobile sur les chaà®nes TV nationales et étrangères et le succès des supports spécialisés ont fait des Marocains des amateurs exigeants en matière de voiture. «Ils veulent les mêmes innovations techniques et le meilleur prix.

C’est ce que les importateurs essaient de leur fournir !». Pour ces derniers, le salon est effectivement une occasion pour relancer les ventes. D’ailleurs, les professionnels sont d’avis que le marché réagit très bien pendant la période du salon. Mohammed Benkirane s’attend à  une croissance des ventes de l’ordre de 20 à  30 % en mai par rapport à  la moyenne mensuelle de l’année dernière, soit 11 000 véhicules commercialisés. Le premier trimestre a été un bon crû. Les ventes ont progressé de 22% par rapport à  la même période de l’année précédente à  27 000 unités .