TPME-Dispositifs : Les banques fortement impliquées dans l’accompagnement des TPME

La BCP, CAM, SGMA, CIH, entre autres, ont mis en place des dispositifs en vue de répondre aux exigences de cette catégorie d’entreprises. Leur implication va du financement à la facilitation d’accès au foncier, en passant par la mise en place de sites Internet…

Toutes les banques de la place sont actuellement mobilisées afin de mettre en place les dispositifs nécessaires en faveur des PME et TPE. Certaines ont une longueur d’avance sur d’autres, puisqu’elles sont engagées, avant même le discours royal invitant les banques à s’orienter vers cette catégorie d’entreprises.
Ainsi, la BCP a récemment mis en place d’importantes mesures dans le cadre de sa politique de financement et d’accompagnement des TPE. Elles s’articulent autour de 4 axes, à savoir réserver 181 points de vente sur les 2000 existants à ce tissu d’entreprises. Il s’agira d’espaces intitulés «al Moukawil chaabi» qui auront leur propre identité visuelle. Le top management assure que 56 sont déjà prêts à Casablanca et le reste sera opérationnel d’ici la fin du mois. De plus, un site internet dédié aux entrepreneurs et aux TPE sera mis en place. Ainsi, la banque devra digitaliser un certain nombre de services pour répondre à la demande de célérité dans l’instruction des dossiers de crédits. Les petits patrons peuvent s’informer et initier une demande de crédit sur la plateforme www.almoukawilchaabi.ma. En outre, une plateforme groupe a déjà été déployée, incluant aussi bien les grandes entreprises que les TPE clientes; cela, en vue de leur permettre un accès aux appels d’offres. A cela s’ajoute un partenariat qui a été conclu avec les régions en vue de faciliter l’accès au foncier. Ces dernières vont apporter les terrains et la banque les capitaux pour l’aménager. Le tout étant de permettre aux entreprises d’accéder à des locaux commerciaux ou industriels à des prix compétitifs. Deux conventions ont déjà été signées avec les Régions de l’Oriental et Marrakech-Safi. Dans la pratique, une fois le terrain évalué, le capital sera injecté pour la gestion des locaux existants ou l’aménagement d’autres nouveaux. Les équipes se penchent actuellement sur la structuration de cette offre qui se veut multidimensionnelle. Elle intéressera, à un prix très accessible, les petits entrepreneurs mais aussi les PME industrielles.
Le groupe Crédit agricole du Maroc n’est pas en reste. Il a réaffirmé son engagement envers la TPME dans le monde rural spécifiquement et ce, dans le cadre du programme Al Moustatmir Al Qaraoui et qui se traduit par l’initiative «5 ans 5 emplois». Ce dispositif conçu spécifiquement en faveur de l’entrepreneuriat rural se décline autour de 3 axes majeurs : un accompagnement financier complétement repensé et adapté au cycle de vie et au niveau de maturité de l’entreprise, un accompagnement non financier des entreprises à travers le conseil et la mise à disposition de l’expertise de la banque et de son écosystème et une convergence vers un objectif commun entre la banque et l’entreprise en matière de croissance et de création d’emplois. De plus, un dispositif de caravanes Al Moustatmir Al Qaraoui sera déployé, qui devra sillonner le Maroc à la rencontre des entrepreneurs et porteurs de projets du monde rural. Ces caravanes devront offrir la possibilité d’ouvrir un compte bancaire in situ, recevoir les demandes d’accompagnement financier, offrir des modules d’éducation financière et aussi constituer une plateforme d’accueil, d’échanges et de recensement des requêtes avec les populations concernées.

De son côté, le CIH a signé une convention de prêt avec Finéa, en faveur des TPME, d’un montant de 550 MDH. Cette ligne de crédit permettra de financer les projets d’investissement et les besoins en trésorerie des TPME dont le chiffre d’affaires est inférieur à 175 MDH, exerçant dans tous les secteurs productifs de l’économie nationale. Une partie de cette ligne sera dédiée aux projets d’efficacité énergétique et à ceux liés aux énergies renouvelables. Rappelons que cette opération est la deuxième du genre, après celle déjà réalisée avec un contrat de prêt en faveur de CIH Bank de 330 MDH, signée en 2014. Pour sa part, la Société Générale Maroc a bénéficié d’un prêt de 20 millions d’euros octroyés par la BERD, en vue d’aider les PME intervenant dans des chaînes de valeur à réaliser des investissements verts. Les PME éligibles à cette nouvelle ligne de crédit pourront bénéficier d’un financement attrayant et accéder sans frais à une expertise technique pour obtenir des conseils sur leurs projets d’investissements verts.

Hormis ces banques, toutes les autres banques se veulent fortement impliquées dans le processus d’accompagnement financier et non financier en faveur des PME et TPE, que ce soit à travers des produits mis en place, des tournées de sensibilisation, ou autres démarches. Il y a lieu de noter que biens des produits de financement adaptés aux PME existent déjà dans le secteur bancaire. Il s’agira de les étoffer, d’en créer d’autres et surtout être à l’écoute.

Lire aussi :   Dossier spécial TPME… L’espoir renaît