El Jadida : Une province parée pour l’avenir

Outre le secteur agricole très riche, certes, c’est le paysage industriel de la région qui donne désormais une dimension importante à la province, voire à toute la région.

La province d’El Jadida, icône des Doukkala, une région au carrefour des grands pôles économiques du Royaume, est un territoire qui est en train de devenir une destination d’investissement par excellence compte tenu de la diversité de ses atouts et potentialités. Ces deux dernières années, l’essor économique dans cette province qui représente l’un des pôles de la région Casablanca-Settat, a pris de la vitesse. Un progrès illustré surtout par la nouvelle orientation de l’Office chérifien des phosphates (OCP) visant à insuffler une nouvelle dynamique à l’industrie des phosphates sur le site de Jorf Lasfar, à travers l’augmentation de la production de l’acide phosphorique et des engrais agricoles destinés à l’exportation. Il faut dire qu’El Jadida a su développer des vocations économiques multiples qui s’inscrivent dans le cadre d’une économie circulaire qui permet à l’agriculture, au tourisme et à l’industrie de fonctionner en synergie et complémentarité et être par conséquent au service du développement humain. A ces trois leviers économiques de la province s’ajoute un quatrième, l’art et la culture, qui est un véritable catalyseur de créativité et de dynamisme économique afin d’assurer un dialogue interculturel riche et une cohésion sociale. Dans ce sens, on peut parler de la création du parc d’expositions Mohammed VI qui comprend, sur 46 hectares, plusieurs espaces dédiés à l’art de la fantasia (tbourida) sur une superficie de 7 ha, qui accueillent des troupes des différentes régions du Maroc, outre une salle d’exposition et une salle de conférences. Le tourisme constitue un autre moteur de la croissance locale. El Jadida a réussi à attirer un grand nombre de touristes nationaux et étrangers en 2015 grâce à la mise en place de nouvelles offres et infrastructures s’inscrivant dans le cadre d’une approche intégrée qui vise la promotion du secteur touristique. Le secteur de l’agriculture est bien entendu au cœur  des leviers économiques de la région, l’activité agricole ayant connu une croissance notable dans différentes zones de la province. En fait, l’agriculture est le premier secteur employeur dans la province et joue un rôle important en matière de développement socioéconomique dans les milieux rural et urbain. Mais, outre le secteur agricole très riche, certes, c’est le paysage industriel de la région qui donne désormais une dimension importante à la province, voire à toute la région.