Yasmine Sbihi sur les pas de Sidi Ahmed Tijani

A l’occasion de la sortie de son livre «Sur les pas de Sidi Ahmed Tijani», Yasmine Sbihi a donné une conférence le 17 novembre sur le thème «Architecture et spiritualité : amour et beauté dans l’acte créatif».

Architecte de formation, Yasmine Sbihi est passionnée de soufisme. Cela fait quinze ans qu’elle a entamé son initiation à la tariqa de Sidi Ahmed Tijani. Un cheminement qui l’a guidée pour emboîter le pas au grand maître soufi, du Sénégal, en Arabie Saoudite en passant par le Maghreb et l’Égypte. Pour immortaliser son voyage et en partager l’essence, elle a réalisé l’ouvrage Sur les pas de Sidi Ahmed Tijani : voyage dans sa zaouia aux quatre coins du monde. Un livre de récit, de photos commentées et de notions mystiques décrivant au mieux la noblesse du soufisme.

De par sa formation, Yasmine Sbihi a été particulièrement sensible à la beauté des différents bâtis de la zaouia Tijania, tout au long de son périple.

«Il est vrai que le soufisme inspire le minimalisme et la sobriété. N’empêche que Dieu est beauté et le soufisme l’exprime bien dans certains lieux qui sont des joyaux d’architecture», explique l’auteur en commentant les plus belles photos de son ouvrage et en soulignant la notion des poids et des mesures perpétrées dans la tradition islamique, aussi bien sur le plan spirituel que sur le plan pratique.

La conférence a été animée par la poétesse et spécialiste du soufisme Touria Iqbal qui a préfacé l’ouvrage. Son intervention portait sur l’intérêt que représente la promotion du soufisme à la lumière de la triste actualité qui nuit à l’image de l’islam et dans une époque qui souffre de la perte de sens et de la dégénérescence des idéologies.

L’éditeur du livre, Alioune Gueye, a également souligné l’utilité de l’ouvrage en ces temps troublés par les extrémismes de tout bord, en exprimant son enthousiasme pour un prochain tome du même livre et en espérant suivre les pas de Yasmine Sbihi, sur les traces de Sidi Ahmed Tijani.