Sollima, l’autre Sergio Leone

Colorado. Dimanche 1er août à  19h45 sur Arte.

La chaîne franco-allemande Arte nous invite à découvrir le western spaghetti à travers Colorado, l’œuvre du réalisateur italien Sergio Sollima. Le genre est certes plus connu sous la signature de Sergio Leone, auteur notamment des classiques, Le bon, la brute et le truand et Pour quelques dollars de plus, chefs-d’œuvre du western macaroni. Avec Sollima, on découvre par contre une autre manière de concocter le western à l’européenne où les codes américains sont adroitement tordus en usant d’une bonne dose de dérision. Colorado raconte l’histoire de Cuchilio Sanchez, un péon (paysan pauvre), incarné par l’acteur cubain Tomas Millian des grands jours. Lors d’un mariage, à la frontière mexicaine, un notable viole et tue une fillette de 13 ans. Cuchilio, par ailleurs expert dans le lancer du couteau, est accusé de ce crime et n’a pas d’autre choix que de prendre le large. Jonathan Corbett, alias «Colorado», admirablement joué par le légendaire Lee Van Cleef, est lui, un célèbre chasseur de primes. Féru de justice, il écume le Texas à la recherche du jeune homme afin de le livrer aux autorités. En cours de route, Corbett apprendra que Cuchilio est innocent et qu’il paie pour ses sympathies pour les révolutionnaires mexicains. Voilà pour l’histoire. Colorado, ce sont également ces scènes inoubliables comme celle du duel final, une marque de fabrique des grands spaghettis, qui met face à face couteau et pistolet ou encore la musique du film orchestrée par le talentueux compositeur Ennio Morricone. Puis, il y a autre chose. En utilisant le genre western comme métaphore, Sergio Sollima qui commettait là son premier western en 1966, réalise, en fait, un film politique. Il y dénonce la corruption et se met du côté de la révolution mexicaine. Elégant et inventif, Colorado est donc aussi un habile exposé de la lutte des classes. A ne pas rater…

Colorado. Dimanche 1er août à 19h45 sur Arte