Mehdi Qotbi, la consécration

Il s’est vu décerner l’insigne d’officier de la Légion d’honneur par la République française.

«Je remets souvent des décorations mais j’ai rarement vu autant de ministres assister à ces remises». C’est en ces termes que s’est exprimé Brice Hortefeux, ministre de l’immigration, de l’intégration, de l’identité nationale et du codéveloppement, qui remettait, le 28 octobre, l’insigne d’officier de la Légion d’honneur à Mehdi Qotbi.

Une décoration qui lui a été accordée le 14 juillet dernier, lors de la fête nationale de la République française. Il faut dire qu’au cours de son riche parcours en France, l’artiste peintre et président du Cercle d’amitié franco-marocain, qu’il a créé en 1991, s’est tissé un réseau de solides amitiés. Ainsi, l’on pouvait remarquer, au siège du ministère de l’immigration, un aréopage de personnalités.

Entre autres, l’ancien premier ministre Dominique de Villepin, l’ex- ministre de la défense Jean-Pierre Chevènement, les ex-Gardes des sceaux Elisabeth Guigou et Pascale Clément, Catherine Colonna, ambassadrice de France à l’Unesco et ancienne ministre aux affaires européennes, de même que deux ex-ambassadeurs de France à Rabat.

Côté marocain, il y avait, bien entendu, Fathallah Sijilmassi, ambassadeur du Maroc à Paris, mais également l’homme d’affaires Anas Sefrioui et le DG de la RAM, Driss Benhima.

Officier de la Légion d’honneur, il s’agit en fait de la 5e décoration française pour Mehdi Qotbi et c’est, si l’on peut dire, une distinction pour son œuvre, s’agissant de la plus haute des décorations remises à des civils étrangers.

L’artiste peintre a été qualifié par Brice Hortefeux de meilleur représentant culturel du Maroc dans l’Hexagone. On pourrait ajouter à cela ses talents d’infatigable lobbyiste en faveur des relations entre les deux pays.

A preuve, même s’il s’est établi au Maroc depuis deux ans, il enchaîne les aller-retours entre Rabat et Paris trouvant, avec cela, le temps de s’installer à son chevalet pour donner libre cours à une passion qui ne le quitte plus depuis 1969 !

De belles réalisations à son actif. Hormis les nombreuses toiles acquises par des personnalités du monde des affaires marocain, Mehdi Qotbi a réalisé un tableau de 60 m2 pour le compte du pavillon marocain à l’occasion de l’Exposition universelle de Saragosse, en Espagne.

De même, l’Office national des aéroports (ONDA) lui a commandé une toile de 16m2, aujourd’hui exposée au nouveau terminal de l’aéroport Mohammed V. Enfin, il vient de livrer 4 tableaux à l’Office national des chemins de fer (ONCF), pour la nouvelle gare ferroviaire de Marrakech.