«Les Marocains sont un très bon public pour le jazz»

Circular Time est retourné au Tanjazz pour sa 19e édition n Le leader du groupe newyorkais, Barth Douglas, se confie….

Vous n’en êtes pas à votre première fois au Maroc. Comment êtes-vous accueilli par le public marocain?
On a joué à Tanjazz, mais aussi à l’ambassade américaine, plusieurs fois à Casablanca. Nous avons également collaboré à un projet humanitaire pour aider les enfants à Tétouan. Je trouve le public marocain hospitalier et chaleureux. Il aime beaucoup le jazz, surtout ce qui est rythmé. Cette année avec trois concerts, nous aurons l’occasion de voir s’ils sont tout aussi sensibles au jazz pur, puisque nous jouons un hommage à Coltrane. Mais je ne me fais pas de souci là-dessus.

Justement, vous avez à peu près plus de cinquante titres originaux plutôt modernes. Pourquoi cet hommage à Coltrane ?
L’hommage à Coltrane ce sera pour la soirée jazz pur. On aura heureusement l’occasion de présenter d’autres registres plus funky et dansants. Sur un plan musical, je pense que nous sommes un groupe très ouvert, que ce soit dans nos reprises ou nos compositions originales. Allant du blues, au jazz, en passant par le funk, l’afro-pop, le reggae et la Soca caribéenne. Mais la première soirée sera un hommage au pur son jazz à travers la figure de Coltrane.

Cette ouverture pourrait s’étendre un jour à la musique marocaine ?
Eh bien, figurez-vous que j’ai créé un morceau après mes différents passages ici et les gens me demandaient après si c’était du raï. Je ne connaissais pas ce genre. C’est pour dire que oui, nous nous inspirons de toutes les influences que nous croisons et cela enrichit nos créations.

Dans Circular Time, vous êtes neuf et vous êtes ensemble depuis 20 ans. Quel est le secret de cette cohésion ?
En effet, c’est difficile de garder une stabilité dans le groupe si longtemps. Composer entre les personnalités des membres peut s’avérer parfois difficile. Je pense que si on est toujours ensemble, c’est d’abord parce qu’on n’a pas de mentalité de star dans le groupe. L’humilité est la clé. On est dans l’harmonie, le respect et l’amitié.