Le livre… cet ami qui vous veut du bien

Dans votre sac de plage ou sur la table de votre balcon, pour accompagner votre café du matin ou votre pause musicale du soir, le livre a sa place partout et à toute heure, pendant les longues journées d’été. Pour ce mois d’août, nous vous suggérons des lectures diverses qui peuvent vous combler…

«Ne plus lire depuis longtemps, c’est comme perdre un ami important». C’est paraît-il un fameux proverbe chinois. Ou pas. Quoi qu’il en soit, la devise est de toute évidence à la pointe de la justesse. Marcel Proust était de cet avis, puisqu’il a dit : «La lecture est une amitié». N’est-il d’ailleurs pas vrai que rien d’autre ne peut remplacer l’intimité partagée avec un livre ?

Et si, au lieu d’en débattre, on envisageait des retrouvailles durant les longues journées d’été ? Dans ce qui suit, une sélection de livres qui ont plu, ému, grisé, intrigué et mérité de vous accompagner lors d’évasions solitaires dans le monde imaginaire. PS : «La vérité est dans l’imaginaire», disait l’écrivain et dramaturge roumain Eugène Ionesco…

«La semaine où j’ai aimé» – Moha Souag – Editions du Sirocco

Didon Benkoa est un jeune homme comme tant d’autres. Etudiant infortuné, vivant de petits boulots et de grands fantasmes, il se décide à entrer de plain-pied dans une histoire d’amour sérieuse, malgré son peu de confiance en les femmes. Mais voilà que la diabolique Reihana se dévoile à lui. Amourachée du jeune homme, la diablesse prend possession de lui, l’emporte dans des virées psychédéliques, visitant tous ses fantasmes redondants, avant de le cracher à nouveau sur le bitume de la réalité. On ne quitte pas quand on veut une diablesse amoureuse ! Un livre écrit en belle prose qui révèle en filigrane la misère affective de la jeunesse d’aujourd’hui.

«Ce vain combat que tu livres au monde» – Fouad Laroui – Julliard

La vie de quatre personnes va bientôt basculer en enfer. Rien pourtant n’augure de ce qui les attend. Mais un jeune Franco-marocain de Paris va tomber dans le tourbillon maléfique du radicalisme, traînant dans sa chute, sa compagne, son entourage et de parfaits inconnus innocents. En arrière-plan de l’histoire, les événements tragiques qui ont récemment secoué l’Europe constituent la trame du récit. Se séparant de son humour habituel, Fouad Laroui prend sur lui le devoir de condamner le fondamentalisme, tout en livrant un regard humaniste sur ses événements funestes.

«La petite bibliothèque des cœurs cabossés» – Katarina Bivald – Denoël

Depuis quelques années, Sara, jeune libraire suédoise, échange avec une vieille dame, Amy Haris, qui vit dans l’Iowa. Quand Sara perd son travail, elle se décide à partir la rejoindre. Mais dès son arrivée, Amy décède. Sara décide de rester. Seule et perdue dans cette étrange petite ville américaine, elle a tout pour désespérer. Pourtant, pour la première fois de sa vie, elle se fait de vrais amis, qui l’aident à monter une librairie avec tous les livres qu’Amy affectionnait. Ce sont tous ces personnages loufoques qui vont donner envie à Sara, lorsque son visa expirera, de rester à Broken Wheel… Par tout les moyens ! Roman plein de joie et d’amitié.

«Les fondamentaux de l’aide à la personne revus et corrigés» – Jonathan Evisson – Monsieur Toussaint Louverture

Benjamin Benjamin n’est pas un homme heureux. Sans emploi et sur le point de divorcer, il ne trouve aucune alternative que celle de l’éternelle fuite. Mais quand son indigence le rattrape, il se décide à se trouver un emploi. Après une très rapide formation d’aide à la personne, il se retrouve chargé de Trev, un ado malade à l’imagination débridée. Tous deux accidentés de l’existence, ces deux personnages partagent une passion pour les formes généreuses des Miss Météo, les attractions touristiques saugrenues et un furieux besoin de tout envoyer valser. Un roman très touchant, pour garder l’espoir lorsque la vie nous contraint de passer dans un long et sombre tunnel.

«Dust» – Sonja Delzongle – Denoël

Vous allez prendre l’avion avec Hanah Baxter, pour un somptueux décor dans le Kenya. Profileuse de réputation mondiale, Hanah est appelée en renfort par Ti Collins, du Criminal investigation Department du Kenya. Depuis deux ans, régulièrement, des croix faites de sang, assez de liquide écarlate pour conclure que la personne exsangue n’a pas pu survivre. Seulement, il n’y a pas de trace de corps… Dans une ambiance franchement hostile aux femmes, Hanah tente d’élucider l’affaire et découvre avec stupéfaction un autre problème dans le pays : le massacre d’Albinos. Dust est l’un des meilleurs thrillers de la saison.

«Le dompteur de lions» – Camilla Läckberg – Actes Sud

Par un froid glacial de janvier, une jeune fille, Victoria, est retrouvée quasiment nue sur une route dans la forêt. On lui a arraché les yeux, coupé la langue et crevé les tympans, elle est percutée par une voiture et meurt de l’accident quelques heures plus tard. Patrick Hedström et ses hommes sont d’autant plus inquiets que d’autres jeunes filles ont disparu dans le secteur au cours des derniers mois. De son côté, Erica, la femme de Patrick, travaille sur l’affaire de Leila qui a tué son mari, un ancien dompteur de lions qui maltraitait sa petite fille Louise, morte depuis. Pourtant, d’étranges courriers, relatant les disparitions des adolescentes, lui parviennent régulièrement. Camilla Läckberg est une star incontestée du polar.

«Le cercle» –Dave Eggers – Gallimard

Mae Holland obtient un poste au Cercle, cette puissante compagnie internet qui va absorber Facebook, Google, Apple et toutes les grandes compagnies internet du monde. Dirigé par les trois hommes sages, The Wise Men, le cercle a tout d’un paradis du jeune cadre ambitieux et Mae s’y plaît, même si elle s’expose aux yeux du monde en participant au dernier projet du Cercle, d’une avancée technologique aussi considérable qu’inquiétante. Mais quand pointe le soupçon d’une menace de totalitarisme, la jeune femme va basculer dans un suspens haletant. Si vous êtes un addict des réseaux sociaux, ce roman d’anticipation peut vous inquiéter.