Le coup de pouce du groupe OCP aux arts plastiques

Sponsorisé par le groupe OCP, le Prix Farid Belkahia a été attribué, ce samedi 15 septembre, à la jeune artiste peintre Omayma El Guerssifi.

Ciblant l’agriculture, l’entrepreneuriat, la formation et la recherche, la politique RSE du groupe OCP touche désormais à l’art également. C’est dans ce sillage que le géant mondial du phosphate s’est associé à la Fondation Farid Belkahia (FFB), pour créer un prix récompensant les jeunes artistes peintres. L’objectif, selon les deux partenaires, est de susciter l’intérêt des jeunes pour la peinture et l’art contemporain. Décerné à Omayma El Guerssifi, une jeune lauréate de l’Institut national des beaux-arts de Tétouan, le premier prix a été attribué après l’examen de plusieurs dossiers par le comité scientifique de la FBB. Il consiste en un chèque de 50000 dirhams et une exposition dans le Musée Farid Belkahia à Marrakech, prévue du 15 septembre au 13 octobre.
Une occasion en or pour la jeune artiste peintre originaire de Fnideq de démarrer sa carrière artistique .

« Engagé depuis plusieurs années dans une démarche de promotion du développement durable, le Groupe OCP est convaincu du rôle déterminant de l’art dans la sensibilisation des populations », indique-t-on du coté de l’entreprise publique.

– La FFB, engagée pour le soutien des jeunes talents –
La Fondation Farid Belkahia, créée en mars 2015, a été inaugurée le 12 février 2016. Située au nord de la Palmeraie de Marrakech, l’ONG met en lumière le parcours, d’une carrière de plus de soixante ans, d’un artiste aux œuvres représentées dans de nombreux musées, nationaux et internationaux, ainsi que dans de nombreuses collections et fondations privées.

La Fondation compte parmi ses membres des historiens d’art, des chercheurs et commissaires d’expositions internationaux. Elle a pour but principal le rayonnement de l’œuvre de l’artiste, mais pas que. Elle se propose d’octroyer des bourses de recherches ou d’appui aux travaux des jeunes créateurs ou de critiques d’art en mettant à leur disposition un pavillon au sein de la fondation, la bibliothèque personnelle de l’artiste ainsi que des documents. Par ailleurs un prix d’excellence, Farid Belkahia, sera décerné chaque année à un artisan, en hommage à l’intérêt capital qu’il portait aux arts traditionnels.

De son coté, le Musée Mathaf Farid Belkahia, inauguré également à la même date en 2016, a été créé afin de permettre une visibilité de l’œuvre en se dotant d’une salle d’exposition permanente, d’une salle pour les expositions temporaires avec des accrochages renouvelés tous les six mois ainsi que d’une galerie de photographies.