Des activités culturelles en contrepoint

Le Festival Timitar (du 2 au 9 juillet, à Agadir) a décidé, pour sa deuxième prestation, d’enrichir la manifestation musicale par des rencontres culturelles. Celles-ci débuteront le jeudi 30 juin, à 19h, au riad Chenguiti, à Taroudant, par un hommage rendu au défunt poète Ali Sidki Azaykou. Des extraits de ses recueils Timitar et Izmoulen seront lus en public sur fond de musique de Amouri Mbarek. Dans la salle de la province, à Tiznit, le vendredi 1er juillet, à 10h, se tiendra un colloque sur «Le soufisme dans le Souss à travers les écrits de Mokhtar Soussi».
Les arts plastiques seront aussi à l’honneur, avec une exposition de toiles et de photographies, hébergée, du 1er au 10 juillet, à la salle de la délégation de la Jeunesse, à Agadir. Dans la même ville, à la Chambre de commerce, sera accueillie, le lundi 4 juillet, à 10 h, une rencontre autour de «Musiques amazighes et musiques du monde : influences et interactions». Et pour clore cette série d’activités en beauté, Timitar II organise la présentation du beau-livre Souss Massa Drâa, l’étoile du sud marocain, écrit par Marc Dugain et édité par Gallimard, le vendredi 8 juillet, à 18 h 30, à Agadir (lieu à déterminer)