Casablanca : l’épopée urbaine en images

Début des années 1910, Casablanca. Les architectes arrivent en courant, de France, d’Italie, de Tunisie, d’Algérie, des maquettes plein la tête.

Début des années 1910, Casablanca. Les architectes arrivent en courant, de France, d’Italie, de Tunisie, d’Algérie, des maquettes plein la tête. Depuis leurs balcons, ils contemplent cette cité d’une cinquantaine d’hectares, se demandent ce qu’ils peuvent bien en faire, par où commencer. Jusqu’aux années 1960, ce mouchoir de poche va leur servir de laboratoire, d’exutoire, et petit à petit, s’étendre, gagner en étoffe.

Si peu de conventions, tellement d’inventivité : ici, le style et l’orientation sont libres, on s’exprime davantage et mieux encore dans cette ville chantier d’Afrique du nord que dans la «vieille Europe». Une consigne a, cela dit, été distribuée par le maréchal Lyautey : «Aux volumes cubistes et façades sobres empruntés à l’architecture des villes makhzen, il convenait, selon le premier Résident général au Maroc, d’associer les grandes ordonnances architecturales de France des XVIIe et XVIIIe siècles», écrivent les initiateurs du Guide des architectures du XXe siècle de Casablanca. Casamémoire et Mutual Heritage nous proposent une virée dans les années folles, exubérantes d’architectes comme Auguste Cadet, Edmond Brion, Jean-François Zévaco ou Marius Boyer, à travers leurs bâtiments les plus aboutis.

«Une sélection d’une centaine d’édifices parmi des centaines d’autres dont regorge Casablanca», tient à préciser Jamal Boushaba, le directeur artistique du guide sorti en avril 2011, et dont une version arabophone vient de paraître. «Nous le distribuons d’abord aux institutions. Mais une deuxième impression est prévue pour diffuser cet ouvrage au grand public», assure M. Boushaba, avant de rassurer : «Pour les passionnés qui ne veulent pas attendre, ils peuvent nous contacter à l’association Casamémoire. Nous leur fournirons un exemplaire en échange d’une donation de 200 dirhams».
 

 

«Le Guide des architectures du XXe siècle de Casablanca», éditions Revue Maure et Graphely.
Photos tirées du livre «Architecture marocaine du XXe siècle», de Ghislaine Meffre.