Caftan 2015… musicalement nôtre

L’événement Caftan revient dans sa 19e édition ce samedi 11 avril. La musique est au cÅ“ur de la thématique choisie cette année.

L’événement Caftan est, cela va sans dire, un événement incontournable dans le milieu de la haute couture au Maroc. Chaque année, c’est le rendez-vous des grands stylistes, des maîtres artisans qui rivalisent d’ingéniosité et viennent découvrir les œuvres de la concurrence, du public averti qui guette le détail qui fait la différence, mais également des lectrices qui attendent les inspirations de l’année en cours, avec impatience et curiosité.
Un caftan musical ?

Une curiosité qui sera vite assouvie puisque l’événement haute couture et glamour revient ce 11 avril, pour une édition plutôt rythmée. En effet, le thème musical choisi par l’organisation a été au centre de la réflexion autour de l’événement, mais également autour des collections. La musique, comme langage universel sans frontière, permettra sans doute de déchiffrer le code, d’accompagner le mouvement et de contextualiser au mieux l’œuvre textile de nos créateurs. «Comme vous l’aurez compris, le thème choisi par nos soins a été adopté par tous les stylistes invités. Chacun a travaillé à sa manière sa collection en s’inspirant soit d’un genre musical ou d’un artiste», explique Zineb Ibnouzahir, directrice de publication de Femmes du Maroc qui organise l’événement haute couture de l’année.

Mais la thématique ne se reflète pas uniquement dans la création. «Il ne faut pas oublier que Caftan est un fashion show. Du coup, tous les aspects scéniques seront imprégnés par la thématique musicale. Ce sera également la première fois que nous aurons autant d’artistes sur scène», précise Zineb Ibnouzahir. En effet, chanteuses et chanteurs accompagneront le show du début à la fin, contrairement à d’habitude. Parmi eux, Khansa Batma, Salma Rachid, Fnair et bien d’autres noms du Maroc et de l’étranger… Et comme Caftan, c’est souvent des spectacles chorégraphiés, Malika Zaidi, qui s’en charge pour la troisième année consécutive, promet d’épater la galerie avec une inspiration personnelle qui rend hommage aussi bien à l’envergure de l’événement qu’à la créativité des stylistes.

Au total, ils sont 17 stylistes dont 4 jeunes talents cette année. Meryem Boussikouk, Samira Mhaidi Knouzi, Meriem Belkhayat, Amina Boussayri, Safae Ibrahimi, Nisrine Ezzaki Bakkali, Kacem Sahl, Siham El Habti, Abdelhanine Raouh, Khadija Elhoujouji, Salima Elboussouni, Nadia Boutaleb, Meriem et Houda Kissi, Myriam Bouafi, Nabila Chihab, Radia Harmouchi et Amal Belcaid sont sur la liste des créateurs retenus pour cette année.

Du talent… mais pas que

Selon Zineb Ibnouzahir, le choix des stylistes se fait chaque année plus minutieux «en raison des exigences d’un tel événement et de ses retombées fort positives sur le milieu de la mode», explique notre interlocutrice. Aussi, les critères de sélection des jeunes talents peuvent paraître gargantuesques, mais «quelle entrée en matière pour de jeunes créateurs que de défiler dans Caftan à leurs débuts!». Alors, toute l’année, les organisateurs sont à l’affût du talent, mais pas seulement. Un styliste devrait également avoir l’habitude de travailler les matières nobles et être en mesure d’investir dans une collection de haute couture digne de l’envergure de l’événement.
«Cette année, nous nous ouvrons davantage sur les jeunes talents, puisqu’on en a quatre au lieu de deux. C’est une manière de leur donner l’occasion de fréquenter des stylistes confirmés, mais également d’insuffler leur fraîcheur dans l’enceinte de Caftan», conclut la directrice de FDM. Pour clore le spectacle, le styliste invité cette année vient du Liban. Antoine Kareh, qui s’illustre divinement à Beyrouth, rend hommage au caftan marocain avec une collection passerelle entre Orient et Occident.