«Kan Ya Makan»

Les guichets sont déjà  fermés pour le spectacle «Kan Ya Makan», prévu ce 27 février au Studio des Arts Vivants à  Casablanca. Au programme, la belle voix du Melhoune Sanaa Marahati partagera la scène avec le ténor Ilias Taha et le célèbre artiste Michel Abittan.

Kan Ya Makan est un spectacle de patrimoine musical arabo-judéo-andalous, dit classique, dans une version moderne et actualisée, pour le plaisir de tous les amateurs du genre. Le programme revisitera les succès des années 1950 et 1960, période dorée pour la musique marocaine. Sanaa Marahati chantera du melhoune, du Sami Maghribi, du Sami Hilali et d’autres succès qui se sont fait connaître à l’époque.
Ilias Taha, lui, proposera les chansons modernes des années 50-60, avec Maati Benkacem, Ahmed El Bidaoui, Houcine Slaoui…
Michel Abittan sera accompagné de la chorale arabo-judéo-andalouse Kinor David, composée d’une dizaine de choristes amoureux de la musique et la culture, mus par le souci de préserver ce patrimoine marocain. La chorale célébrera la musique andalouse et le metrouz, mélange de textes arabe et hébreu. Michel Abittan reviendra en solo pour chanter du chaabi marocain.
Le spectacle «Kan Ya Makan» a été conçu par le groupe «Les Amateurs de Musiques Classiques» qui compte pérenniser ce genre de manifestations culturelles. Fondé en fin 2013, le groupe «Les amateurs de Musiques classiques» qui est composé d’amoureux du patrimoine artistique marocain judéo-arabe se donne pour mission de promouvoir la musique marocaine classique.
«Nous avons plusieurs grands festivals au Maroc. Aucun d’entre eux ne met en valeur ce riche patrimoine du Maroc», se désolera Omar Chraibi, président du groupe. Un premier spectacle réussi a mis en scène la talentueuse Zaineb Afailal, accompagnée de l’orchestre Mohamed Larbi Temsamani.