1-54 Contemporary Africain Art fair : le tour d’Afrique sans bouger de Marrakech

La Foire internationale d’art contemporain est de retour à Marrakech du 20 au 23 février. Pour sa troisième édition, la 1-54 Contemporary Africain Art Fair table sur un programme aussi riche que multidisciplinaire : éblouissant !

De retour à la Mamounia pour la troisième année consécutive, la 1-54 Contemporary Africain Art Fair saura vous éblouir. Grâce à sa programmation dense et forte du succès de ses précédentes éditions, ainsi que de la notoriété des événements éponymes à New York et à Londres, la foire déploie son potentiel pour faire de la ville ocre le haut-lieu de l’art contemporain africain du 20 au 23 février, les 20 et 21 étant réservés aux VIP…

D’art et de réflexion

Pour cette fête de l’art, la 1-54 a trié sur le volet 20 galeries de prestige, issue de la Belgique, la Côte d’Ivoire, l’Égypte, la France, l’Allemagne, l’Italie, le Maroc, le Sénégal, l’Afrique du Sud et le Royaume-Uni, pour présenter les talents émergents ou établis de l’art contemporain dans le continent noir. Dans une belle sélection hétéroclite, il sera donné à voir le travail de 65 artistes, travaillant dans une grande variété de médiums et d’imaginaires. Dans les exposants de la 3e édition, nous retrouvons le Comptoir des Mines qui présente Ressala de Mohamed Arejdal et Intra-muros de Fatiha Zemmouri, ainsi que L’Atelier 21 qui expose le travail de Mohamed El Baz, Nabil El Makhloufi, Hassan Hajjaj et Majida Khattari. Voice Gallery représente, quant à elle, les artistes M’barek Bouhchichi, Aboubakar Fofane, Moataz Nasr, Eric Van Hove, Artsimous et Soukaina Aziz El Idrissi.

De Bruxelles, la galerie Nathalie Obadia représente les artistes Nù Barreto, Seydou Keïta, Youssef Nabil, Andres Serrano et Mickalene Thomas. De Paris, Nil gallery présente Alimi Adewale, Kame Akoto, Prince Gyasi et Abe Odedina. La galerie sud-africaine Afronova présente Elsa Bleda, Lebohang Kganye, Phumzile Khanyile et Alice Mann. D’Abidjan, la galerie Cécile Fakhoury expose les artistes Aboudia, Vincent Michéa, Sadikou Oukpedjo et Ouattara Watts.
Et comme chaque année, en parallèle à la 1-54 Marrakech, le 1-54 Forum sera tenu à La Mamounia, à l’ESAV et à Le 18. Ce vaste programme de conférences et de tables rondes avec des conservateurs internationaux, des artistes et des producteurs culturels donnera l’occasion au public de découvrir le monde de l’art contemporain africain et ses potentiels, mais permettra également aux artistes d’échanger et de se mettre en réseau pour une diffusion internationale.
D’autres événements artistiques et festifs seront organisés en partenariat avec le Musée d’Art Contemporain Africain Al Madeen (MACAAL), le Musée Yves Saint-Laurent Marrakech, la Fondation d’art Montresso, LE 18, la Galerie Comptoir des Mines et l’Institut Français, entre autres.

Un tour en « pikala » 

C’est là une manière à la fois originale et pratique que de découvrir une grande partie des expositions dépendantes de la 1-54 Contemporary Africain Art Fair : prendre un vélo et suivre deux guides professionnels à travers un parcours tracé par la foire et organisé par Pikala Bikes, compagnie de location de bicycles. Une fois inscrit, vous rejoignez un groupe de 10, au maximum, qui va se réunir à La Mamounia, siège principal de la foire internationale, avant de traverser la médina pour visiter les points forts des expositions partenaires, pour revenir à La Mamounia.

Dans l’ensemble des lieux à visiter, il y aura l’escale à Dar Moulay Ali pour découvrir «Alter Ego Uprisings», travail des artistes Amina Benbouchta, Deborah Benzaquen, Soumiya Jalal et Seloua Ejjennane. Un arrêt à DaDa vous permettra de découvrir «Hamdoullah ça va !», expo collective de Mohamed Bourouissa et quatre jeunes artistes.

A El Fenn, “Moroccan Landscapes” est du fait des artistes Amina Agueznay and Hicham Benohoud, présenté par Loft Art Gallery. Après une petite pause café, la Galerie d’Art Khalid ouvrira ses portes pour montrer «Water Mama Africa» du pionnier de l’art marocain, Mohamed Melehi. Ce sera au tour de la galerie Dar El Bacha de nous dévoiler «Monade» de Mustapha Azeroual.

A pied ou à vélo, faites le plein d’art africain à Marrakech !