Les prix des masques dédiés aux professionnels seront aussi fixés

Après la décision du ministre de l’Economie, des finances et de la réforme de l’administration de plafonner les prix des masques en tissu, le tour des masques chirurgicaux est venu.

Selon une information qui nous est parvenue d’une source proche du dossier, les masques chirurgicaux, importés en grande partie, feront bientôt l’objet d’une décision ministérielle devant fixer un plafond pour leur prix de vente. Réputés très chers, leur importation s’est vue freinée par la conjoncture actuelle. Pour éviter toute pénurie, ces produits, y compris les masques de type FFP2, réputés très performants, « seront destinés uniquement aux corps médical », précise notre source. Pour le commun des citoyens, il devra se contenter des masques dits « en tissu » ou « non tissés », dont les prix ont été limités à 2,5 dirhams la boite de 10 unités, et à 2 dirhams pour la boite de 50 unités. L’ensemble de l’offre des masques sera donc soumis à un plafond des prix pour une période de six mois, prorogeable une seule fois.