SUIVEZ-NOUS

Com'ese

Habitat et aménagement : L’expérience marocaine en partage à Dakar

Le Réseau Habitat et francophonie (RHF) tient sa 55ème conférence à Dakar du 16 au 18 mai 2023 sous le thème : « Répondre efficacement aux besoins en logements abordables et durables : les modèles et facteurs de réussite ». Le Maroc y est représenté par le groupe Al Omrane qui assure la vice-présidence de RHF.

Publié le

Badre Kannouni, président du directoire du Groupe Al Omrane, y a notamment partagé l’expérience marocaine en matière de réduction du déficit en logements.


RHF en bref

Créé en 1987 avec le soutien de la Caisse des dépôts et de l’Union des Hlm, le Réseau Habitat et francophonie (RHF) fédère plus de 50 acteurs et autorités du logement social et abordable de l’espace francophone et francophile. Le Maroc y est représenté par le groupe Al Omrane qui en assure la vice-présidence.

La 55ème conférence de RHF à Dakar
RHF organise sa 55e conférence à Dakar du 16 au 18 mai 2023 sous le  thème : « Répondre efficacement aux besoins en logements abordables et durables : les modèles et facteurs de réussite ».

Cette conférence rassemble de nombreux acteurs du logement social de l’espace francophone afin de valoriser et mettre en partage les différentes expertises en matière d’accélération de la construction neuve, la remise à flot de bâtiments et de logements inadaptés et/ou déficients, et ce, dans un contexte de mobilité des populations et d’urbanisation accélérée.

Al Omrane, vice-président de RHF
Représentant le groupe Al Omrane et intervenant en sa qualité de vice-président du Réseau Habitat et francophonie (RHF), Badre Kannouni a présidé l’un des panels de discussion autour du thème : « Garantir une offre foncière et de logements suffisante et sûre ».

Lors de son intervention de cadrage, M. Kannouni a commencé par rappeler l’enjeu stratégique que représente la demande en logements dans le monde : « D’ici 2030, 60% de la population mondiale vivra dans les villes avec une croissance urbaine estimée à 90% dans les pays à faible revenu ou à revenu intermédiaire ; cette évolution vertigineuse de l’urbanisation influencera et impactera tous les aspects de l’activité humaine, notamment sur le plan sanitaire, social, économique et environnemental ».

L’expérience marocaine en partage

Le Maroc, a poursuivi le vice-président de RHF, n’échappe pas à cette situation. Le pays a donc consolidé sa politique d’habitat en mettant en place de véritables leviers qui ont contribué significativement à réduire le déficit en logements (en diversifiant et intensifiant la production pour toutes les catégories de populations notamment sociales), à lutter contre l’habitat insalubre et à développer de nouveaux pôles urbains et villes nouvelles qui sont venus apporter des réponses intégrées aux différents besoins exprimés par les territoires (habitat, activités économiques, équipements de proximité…). Ces leviers ont permis de contribuer à l’amélioration des conditions d’habiter et de vie de plus de 8,5 millions d’habitants.

Les leviers de la politique marocaine en matière d’habitat
Lors de son intervention, M. Kannouni a exposé aux participants à cette 55ème conférence quelques-uns parmi les leviers actionnés par le Royaume pour répondre au besoin en logements dans le pays comme :

– La création du Fonds solidarité Habitat et Intégration urbaine et le renforcement de ses ressources financières permettant d’apporter une contribution financière aux différents programmes publics ;
– La mobilisation du foncier public et la réalisation de nouveaux pôles urbains et villes nouvelles ;
– La mise en place d’incitations fiscales pour promouvoir le logement social et celui à faible valeur immobilière ;
– L’aide aux acquéreurs et la création de fonds de garantie pour élargir les possibilités d’accès au crédit bancaire aux franges démunies
– La création d’un opérateur public national à fort ancrage régional et local par le regroupement de l’ensemble des opérateurs publics du secteur garantissant la cohérence de l’action de l’État et l’exécution de ses priorités et choix stratégiques sur le territoire national.

Ce sont là, a conclu M. Kannouni, quelques exemples de leviers qui nous ont permis au Maroc d’atténuer les besoins enregistrés et d’œuvrer à instaurer, dans le cadre de la nouvelle vision portée par le ministère en charge du secteur, à consolider davantage notre approche et intervention en tant qu’instrument opérationnel de l’État.

Com’ese

Previous Next