Transformation : Le management de transition comme solution ?

Alors que les entreprises sont dans l’urgence de se transformer après la crise sanitaire, le management de transition peut être vu comme une solution. L’expertise des managers de transition peut s’avérer idoine pour les entreprises qui veulent des résultats rapides.

Que ce soit à temps partiel, à temps partagé ou à temps plein, en ces temps de crise, les entreprises font de plus en plus appel à des cadres dirigeants de haut vol pour une durée déterminée. Dans le jargon des ressources humaines, on les appelle des managers de transition.

Née au cours des années 1970, la pratique du management de transition, également appelé «intérim management», permet aux entreprises de profiter, dans des délais très courts, des compétences et de l’expertise de cadres dirigeants seniors ayant occupé des fonctions stratégiques à des postes clés dans des organisations pendant de nombreuses années. Bien que le recours à ce genre d’expert soit encore timide au Maroc, il reste cependant que bien des groupes locaux en mal de restructuration font appel à eux. «Le rôle des managers de transition a été primordial lors de la pandémie. La crise a poussé les entreprises à réagir très vite en appelant les managers de transition à la rescousse. En effet, la recherche permanente d’accroissement des performances et de gestion des crises nécessite réactivité et flexibilité. Bien souvent, ils sont là pour aider sur le plan économique: gestion de crise, restructuration des entreprises, mise en œuvre de plan de sauvegarde de l’emploi, mise en œuvre de réduction de coûts, la fermeture de certains sites d’une entreprise ou encore l’accompagnement de la fusion et/ou l’acquisition d’une entreprise», explique Asmaa Tazi, experte en ressources humaines.

Plus la mission est courte, plus le salaire est conséquent

Cependant, le rôle d’un manager de transition peut aussi concerner le remplacement temporaire d’un dirigeant : il prendra les décisions opérationnelles qui s’imposent en son absence, des opérations de développement dans le cadre de la création de nouvelles entités ou d’un nouveau produit à mettre sur le marché, ou encore le pilotage de projets complexes qui demande une expertise très pointue.

Quid de sa rémunération ? Si sa mission est plus au moins définie dans le temps, son salaire reste néanmoins tributaire de la complexité de la mission. Plus la mission est courte dans la durée, plus le salaire est élevé et peut dans des cas dépasser les 3000 DH/jour. Mais le plus souvent, le manager de haut vol négocie un salaire forfaitaire en fonction des objectifs à atteindre.