Traitez vos collaborateurs avec respect avant, pendant et après l’annonce de la décision

Pas la peine de tourner autour du pot pour annoncer une mauvaise nouvelle à son équipe. Il faut toujours être franc. Un plan de licenciement est prévu ? Les ventes sont revues à la baisse ? La période d’essai n’a pas donné les effets escomptés pour le nouveau ? Il faut savoir préparer son argumentaire. Un manager ne doit pas rentrer dans la justification mais plutôt donner les raisons claires et simples du choix de la décision. C’est souvent le déficit de communication qui pose problème. Des études ont montré qu’on n’assimile que la moitié environ de ce que l’on pourrait assimiler. Où va le reste? Il se perd pour des raisons d’inattention ou d’incompréhension.
Même le choix des mots est important. Demander à quelqu’un s’il a compris est vexatoire. Il faut plutôt lui faire répéter le message pour s’assurer qu’il est bien passé. De plus, avec des tableaux de bord RH, vous n’avez même plus besoin d’annoncer la nouvelle. Les individus vont s’auto-évaluer. Il faut aussi leur laisser le temps de réagir et d’exprimer leurs inquiétudes afin d’avaler la pilule. Surtout, restez gentleman ! Traitez les gens avec respect avant, pendant et après l’annonce de la décision. Profitez-en pour avoir un feed-back. C’est très important !
J’aime souvent évoquer les cinq principes du leadership dans les moments difficiles. D’abord se focaliser sur la situation et non sur la personne, manifester du respect pour ses collaborateurs et savoir garder leur confiance, entretenir de bonnes relations aussi bien avec les collaborateurs que la hiérarchie (cela relève de l’esprit d’équipe), prendre des initiatives et rester exemplaire.
L’individu est comme un verre en cristal. Quand vous le touchez, vous laissez une trace. Quand vous l’ébréchez, il devient irrécupérable

Abdelhadi Ghzali DG du cabinet Challenge