Evaluation des formations à distance : des experts RH donnent leur recette

• Tests de contrôle des connaissances, QCM, quizz interactifs, études de cas… Certaines entreprises multiplient les évaluations pour apprécier la qualité et l’efficacité des formations à distance.
• Les évaluations peuvent s’appuyer aisément sur l’intelligence artificielle.

Depuis l’année dernière, acteurs de la formation et entreprises ont dû composer avec la formation à distance. Cette nouvelle donne n’a pas pourtant fait reculer les entreprises, qu’elles soient des multinationales, grands groupes nationaux, PME ou même les entreprises du public.
Et pour cause, beaucoup d’entre elles sont confrontées constamment à des problématiques d’ordre technique, organisationnel ou encore managérial. Par conséquent, elles ne peuvent faire monter les compétences de leurs collaborateurs par la formation présentielle. Du coup, elles s’orientent vers la formation à distance.
Pour Oussama Esmili, DG d’Ideo Factory, une nouvelle tendance s’est tout de même dessinée durant cette période. «La formation synchrone, qui passe essentiellement par des classes virtuelles, a connu une explosion en termes d’usage pour une raison simple : elle correspond à la logique du remote learning plutôt que de la digitalisation de la formation qui est un processus plus long, plus coûteux et nécessitant une véritable ingénierie pédagogique en amont».
Mais, comment s’assurer que les apprentissages ont bien été assimilés par les participants ? Comment évaluer l’impact de ces formations auprès de la cible ? Pas toujours évident.

Mixer entre le distanciel et le présentiel
Sur ces questions, Ilham Mouhriz, DRH Afrique de Sitel Groupe, précise que «les méthodes d’évaluation peuvent être multiples, allant des tests de contrôle des connaissances aux QCM, en passant par les outils d’interaction, permettent d’organiser des quizz interactifs, y compris sur mobiles, des études de cas, des travaux pratiques, des jeux… L’évaluation des formations doit permettre à tous les acteurs d’apprécier la qualité et l’efficacité de l’action de formation : le formateur, le participant et l’entreprise».
Certaines entreprises peuvent par la même occasion mixer entre les formations à distance et présentielle, afin de maximiser la réussite du projet et maintenir une certaine assiduité dans la formation de la part des collaborateurs.
En conclusion, le DG d’Ideo Factory ajoute que «les évaluations à l’ère de l’intelligence artificielle sont une mine d’informations exploitables pour apporter à chaque collaborateur les solutions lui permettant d’atteindre les objectifs individuels ou collectifs définis par son organisation».