SUIVEZ-NOUS

CAN 2023

Walid Regragui : La sélection marocaine “respecte mais ne craint” pas l’Afrique du Sud

Pour le sélectionneur national, Soufiane Boufal est forfait pour la suite de la compétition. Rien n’est encore sûr pour Hakim Zyiech.

Publié le


Mis à jour le

Le sélectionneur national Walid Regragui a indiqué que l’équipe du Maroc «respecte mais ne craint pas» son homologue sud-africaine, qu’elle affrontera mardi soir (21h) au stade Laurent Pokou de San Pedro, en huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football, qui se tient en Côte d’Ivoire.

«Après la phase de poules, c’est désormais une autre compétition. On n’a plus le droit à l’erreur. Tout mauvais résultat nous obligera à rentrer à la maison. On est motivés pour nous qualifier en quarts de finale», a indiqué le sélectionneur national, en conférence de presse d’avant-match.

«Nous devons être humbles. Nous jouerons sur nos qualités pour atteindre les quarts. Ce sera un match très difficile», a ajouté Regragui, notant que la sélection marocaine, qui a toujours éprouvé des difficultés par le passé dans les tournois de la CAN, disputera ce match avec un nouvel état d’esprit.

«Je ne veux pas revenir sur le passé. On a beaucoup de respect pour l’Afrique du Sud. C’est la première et seule équipe qui nous a battus après le Mondial. Ils auront affaire mardi à une autre équipe qui n’a rien à voir avec celle qu’ils ont affrontée en juin dernier», a-t-il averti.

«Après notre match face à la RD Congo, on a été critiqués sur notre prestation, mais voilà que cette équipe élimine l’Égypte et va en quarts», a-t-il fait remarquer.

«Je suis très satisfait des résultats que nous avons signés jusqu’ici. On est sur la bonne voie. À San Pedro, il y a un très haut taux d’humidité. Plusieurs équipes qui ont joué ici s’en sont plaintes», a-t-il ajouté, notant que disputer la CAN en Afrique subsaharienne a toujours été compliqué pour les équipes de l’Afrique du Nord.

«L’Afrique du Sud dispose de plusieurs joueurs évoluant dans le même club (Mamelodi Sundowns/NDLR). Ils ont des automatismes et travaillent tous les jours ensemble. C’est ce qui fait la force de cette équipe», a-t-il fait observer, notant que la sélection marocaine est préparée pour tous les scénarios lors de ce match.

Selon le sélectionneur national, «le plus important est de se créer des situations devant les buts. Il faut être plus efficace et faire le moindre d’erreurs défensives».

«On est en mission»…

Par ailleurs, Regragui a assuré que la sélection marocaine est en mission en Côte d’Ivoire. «On voulait nous sortir du contexte footballistique de cette CAN, tout d’abord avec l’histoire des posts d’Azzedine Ounahi, en passant par nous accuser d’arrangements concernant les horaires des matchs, sachant que nous avons joué à 14h, puis avec ma suspension après le match face à la RD Congo», a-t-il expliqué.

«Heureusement que ma suspension a été annulée, car il n’y a aucune raison que je sois suspendu pour la simple raison de retenir la main du joueur (capitaine de la RD Congo, Chancel Mbemba, NDLR) et lui demander de me regarder», a-t-il affirmé.

«Pour cela, j’ai pris quatre matchs, dont deux fermes. Je m’excuse d’avoir retenu la main du joueur contre son gré. Mais faire toute cette polémique est un peu trop gros. Je remercie la CAF d’être revenue sur cette erreur manifeste. Désormais, nous sommes concentrés sur notre huitième de finale», a-t-il soutenu.

Boufal forfait, Mazraoui apte

Le sélectionneur national est également revenu sur le forfait de Sofiane Boufal pour la suite de la compétition. «La CAN est finie pour Sofiane. Cela est arrivé à l’entrainement. Il a contracté une blessure musculaire qui va l’empêcher de poursuivre le tournoi, sauf miracle», a déclaré Regragui.

«Pour Hakim Ziyech, il est blessé à la cheville. Nous travaillons toutes les heures et minutes pour le mettre à la disposition de l’équipe nationale face à l’Afrique du Sud», a-t-il ajouté. «C’est évident que ce sont deux joueurs clés de l’équipe nationale qui sont décisifs dans la ligne offensive, mais le banc de touche est capable de prendre le relais», a-t-il poursuivi.

En ce qui concerne le latéral Noussair Mazraoui, Regragui a indiqué qu’il est désormais opérationnel pour jouer face à l’Afrique du Sud. «Le plan que nous avons mis en place a bien fonctionné. Noussair est maintenant apte», a-t-il affirmé.

La sélection marocaine s’est qualifiée pour les huitièmes de finale en terminant à la tête du groupe F avec sept points, obtenus en deux victoires face à la Tanzanie (3-0) et la Zambie (1-0) et un nul face à la RD Congo (1-1).

De son côté, l’Afrique du Sud a fini à la 2e place de la poule E avec quatre points derrière le Mali (5 pts).