Auto-Expo 2016 : Entrée en force de la nouvelle classe E sur le marché

Une série de lancements va marquer toute l’année. Une version plus «in» de la classe E est attendue pour le 3e trimestre. Elle sera distinguée essentiellement par des options de conduite intelligente.

Le Salon Auto Expo apportera son lot de nouveautés. Toutes les marques y exposent leurs derniers modèles et devront séduire les clients tant par la motorisation que par le design ou même l’aspect extérieur. Mercedes, qui est une des marques préférées des Marocains et qui dispose de la gamme la plus large avec plus de 22 modèles, a choisi d’exposer toute sa gamme de voitures particulières. Avoir de nouveaux clients, rajeunir la cible, permettre aux acquéreurs d’accéder au luxe accessible… Tous ces objectifs, la marque les atteint avec succès, surtout que l’entrée de gamme chez Mercedes équivaut à une voiture toutes options auprès d’une marque généraliste

Mercedes a ainsi opté pour un stand plus grand que celui des années précédentes. La marque a accaparé une surface de 1 100 m2 où est exposée une vingtaine de modèles. Y est présentée la gamme des coupés, à savoir classe C Coupé qui a été lancée il y a moins d’un mois,  mais aussi, la GT AMG et la classe S Coupé. «Ce ne sont pas de nouveaux lancements mais ce type de voitures n’a jamais été exposé auparavant. C’est une première pour Mercedes et c’est ce qu’on appelle les «dream cars » avec un prix d’à peu près 2 MDH», explique Achraf Hajjaji, directeur commercial de Mercedes Benz. Il y a de quoi faire rêver effectivement les mordus des coupés. Cela dit, la grande nouveauté qui vient tout juste d’être lancée est la classe E qui est mise en vente à partir de 499 000 DH. Exhibant une nouvelle silhouette, l’allemande a mis tous les atouts de son côté pour séduire. Elle allie à vue d’œil confort, luxe et sécurité. Elle incarne mieux que toute autre berline haut de gamme le style moderne et la sportivité raffinée. Le design allie élégance discrète et présence dans chacune des lignes et ce, avec beaucoup de légèreté.

Du côté de la motorisation, elle est équipée d’un nouveau bloc moteur diesel de 2 litres qui développe 194 chevaux. D’une puissance fiscale de 8 chevaux, elle consomme en cycle mixte 4,3l/100 km. «Il n’est donc pas hasardeux d’affirmer que c’est le  moteur le plus puissant mais aussi le plus économique, toutes marques confondues, dans ce segment», affirme non sans fierté M.Hajjaji. Si l’on prend que le modèle de départ, à 499 000 DH, celui-ci est un 220 et est équipé, entre autres, d’une boîte automatique, d’une caméra de recul et de feux à LED. Aussi, le capot moteur allongé, les projecteurs implantés à la verticale et la partie avant étirée en largeur et ornée de prises d’air grand format présageant une sportivité raffinée. L’intérieur, lui, est en simili cuir intégralement. Il peut être personnalisé selon les goûts. En effet, la ligne AVANTGARDE Intérieur expressive, la ligne EXCLUSIVE Intérieur raffinée et la ligne AMG Line Intérieur particulièrement sportive permettent de personnaliser l’habitacle. Par ailleurs, différents concepts de coloris et de matériaux sont disponibles au choix. Trois coloris marron différents sont notamment proposés pour la sellerie cuir.

Il faut rappeler que la classe E est la berline de référence sur le marché marocain. Mais il reste le seul modèle qui n’avait pas encore bénéficié de la nouvelle ligne stylistique de la marque et du nouveau design aussi. Avec le lancement de ce nouveau modèle, très attendu, la marque devrait récupérer sa position de leader sur le segment de la berline au Maroc, sachant qu’elle s’adjuge la 3e place sur le marché, à base comparable. Pour rappel, à fin mars, les ventes des voitures particulières de la marque ont atteint 548 unités contre 500 à la même période de l’année précédente, soit une hausse de 9,6%. En revanche, le concessionnaire a écoulé 76 véhicules utilitaires légers de la marque, en contraction de 2,6%. Ce qui reste quand même une prouesse, surtout dans un contexte où tout le segment est en berne.

Avec ce nouveau lancement, Mercedes compte se placer en 1ère position dès le mois prochain. Et vraisemblablement, la marque n’aurait pas de mal à reconquérir sa place de leader puisque, déjà, «pendant les deux premiers jours de la commercialisation, une vingtaine d’unités a déjà été écoulée», précise M.Hajjaji. Quoi qu’il en soit, le concessionnaire table sur une moyenne de vente d’une cinquantaine de voitures de ce modèle par mois. Ce qui devrait encore plus booster la demande sur ce modèle, c’est l’introduction à partir du 3e trimestre de la classe E, intégrant des options de conduite intelligente. Il s’agit essentiellement du freinage d’urgence, à l’approche du véhicule de quelques mètres d’une autre voiture, des angles morts incluant le calcul des distances entre les véhicules…. En bref, la marque innove mais surtout frappe fort car c’est une multitude d’options de conduite qui renforcent le niveau de sécurité de la voiture et qui constitue une 1ère au Maroc. La classe E n’est pas la seule nouveauté qui va caractériser cette année. Pour rappel, la commercialisation de la nouvelle version de la classe A a démarré en janvier et a été suivie par la C coupé en mars. L’importateur ne compte pas s’arrêter là puisqu’en juin prochain, le nouveau modèle du SLC sera lancé sur le marché, en substitution de la SLK. Pour ravir davantage les adeptes de la CLA, la marque envisage de mettre en circulation le mois de juillet de «face lift» de la CLA. Il ne s’agit pas d’un nouveau modèle mais d’une version plutôt revisitée de ce modèle, en y apportant de légères retouches. Enfin, en septembre, la marque va introduire un nouveau modèle qui n’existait pas du tout dans la gamme des voitures mises en vente au Maroc : la Mercedes GLC qui est du calibre des SUV coupé. Du sportif, au gros gabarit en passant par le classique, Mercedes reste fidèle à sa politique de la séduction par la création. «Toutes ces nouveautés, combinées au travail de fond que nous menons tant sur le service après-vente que sur l’image de marque, va nous permettre de consolider et de maintenir notre position de leader sur le marché des voitures», conclut M.Hajjaji.