SUIVEZ-NOUS

Au Royaume

Vidéo. Le dialogue social a atteint sa phase de maturité

Se référant à un discours royal de 2018, le chef du gouvernement affirme que pour lui, la voie est tracée. Il va maintenir ouvert le dialogue avec les syndicats quelles que soient les circonstances.

Publié le

 

Le chef du gouvernement a mis en avant la détermination de son équipe a maintenir ouvert le dialogue avec les partenaires sociaux. Il a d’ailleurs participé personnellement à un nombre important de réunions avec les syndicats, y compris dans le cadre du dialogue sectoriel.

Le chef de gouvernement a mis en avant, à ce propos, l’esprit de “patriotisme sincère” marquant le dialogue entre l’exécutif et les partenaires sociaux et économiques, lequel a permis à ce dialogue d’atteindre “des phases de maturité ayant débouché sur des résultats tangibles” lors des différents rounds du dialogue social.
Cette volonté commune, couplée à l’engagement collectif de l’ensemble des parties, a abouti à la signature d’une charte nationale pour institutionnaliser le dialogue social et garantir sa continuité selon un agenda précis, relevant que ces efforts ont été couronnés par la signature du procès verbal du 29 avril 2024.

Après les deux accords signés, aujourd’hui, l’étape cruciale du dialogue sociale est d’encadrer l’exercice du droit de la grève. Tout le monde est conscient qu’étant donné que le Maroc entre dans une phase de grands investissements et de production que ce soit dans l’industrie ou dans l’énergie, il est temps que la relation entre employeurs et salariés soit claire. Il faut qu’il ait un équilibre entre le droit à la grève et le droit à la continuité du travail, en plus de renforcement de mécanisme de négociations collectives pour résoudre les conflits du travail.