SUIVEZ-NOUS

Au Royaume

Taounate : Mesures stratégiques pour soutenir la filière oléicole en 2023

La province de Taounate met en œuvre des initiatives pour stimuler la filière oléicole, soulignant son rôle économique clé avec 150 000 hectares d’oliviers.

Publié le

La récolte et l’extraction de l’huile d’olive est l’une des importantes activités économiques dans la province de Taounate compte tenu de la forte valeur ajoutée de cette filière qui constitue une source de revenus non négligeable pour de nombreux habitants et agriculteurs de la région.

L’oléiculture contribue en effet, durant cette période de l’année, à la relance de l’activité économique et commerciale dans la province, qui est considérée parmi les régions oléicoles les plus importantes au niveau national, avec une superficie d’environ 150.000 hectares d’oliviers, soit 83% de la superficie totale des arbres fruitiers à Taounate.

Parmi les facteurs qui contribuent au développement de cette filière dans la province figurent l’abondance des ressources en eau, les conditions climatiques et naturelles propices à la culture de l’olivier et la grande expérience accumulée par les agriculteurs dans le domaine de la plantation et de l’entretien des oliviers.

La filière oléicole, qui présente de nombreux avantages sanitaires et nutritionnels et contribue à la production annuelle moyenne de 200.000 tonnes, a bénéficié de plusieurs programmes et projets visant notamment sa valorisation et l’augmentation de sa productivité.

Ces mesures s’inscrivent, selon les données de la direction provinciale de l’agriculture à Taounate, dans le cadre de la stratégie “Maroc Vert”, du programme “Maroc Vert pour l’agriculture solidaire”, du “Millennium Challenge Account” et du “programme d’appui aux investissements dans le cadre du Fonds de développement agricole”.

Ces projets ont permis la plantation d’environ 35.000 hectares d’oliviers, la construction et l’équipement de 3 unités de trituration des olives d’une capacité de 80 tonnes par jour chacune, l’équipement d’une unité de trituration d’une capacité de 40 tonnes par jour, en plus de la réalisation d’une unité de production de conserves d’olives.

Ces projets concernent également la distribution de matériel agricole au profit des organisations professionnelles œuvrant dans le secteur oléicole et le renforcement des capacités des travailleurs du secteur grâce à des programmes de conseil agricole.

Dans le même contexte, le ministère de tutelle a alloué des subventions et incitations financières aux agriculteurs, allant de 3.500 à 5.000 dirhams par hectare pour la création d’oliveraies, et soutenu à hauteur de 10% les projets de réalisation des unités de trituration d’olives ainsi que d’équipement d’unités modernes de conditionnement de l’huile d’olive.

Il s’agit également de l’appui à la construction et l’équipement d’unités de transformation et de valorisation du grignon d’olive et pour l’acquisition de matériel moderne de récolte des olives.

Dans une déclaration à la MAP, le directeur provincial de l’agriculture à Taounate, Mohamed Sidibé a indiqué que la filière oléicole constitue l’un des secteurs prometteurs de l’économie dans la région, avec une superficie totale plantée est de 150.000 hectares, notant que le ministère de tutelle attache une grande importance au secteur de l’huile d’olive puisqu’il s’agit d’un produit populaire et d’une filière durable et rentable pour les agriculteurs.

Dans le même contexte, il a passé en revue les efforts du ministère pour la valorisation de la filière oléicole dans la province, notamment la plantation de 35.000 hectares d’oliviers dans le cadre de l’agriculture solidaire et l’attribution de diverses subventions aux agriculteurs.

M. Sidibé a fait remarquer que la production d’olives a enregistré une baisse sensible durant la saison agricole 2023/2024 en raison des mauvaises conditions climatiques qui persistent depuis quatre années.

Dans le cadre des mesures et procédures proactives prises pour réduire les effets négatifs du margine sur l’environnement dans la province de Taounate, une réunion de sensibilisation s’était tenue avant le début de la saison de récolte et de trituration des olives avec les propriétaires de ces unités.

Cette réunion, présidée par le gouverneur de la province de Taounate, Saleh Daha, a été consacrée à la sensibilisation aux mesures préventives qui doivent être prises en prévision de la saison de trituration des olives 2023/2024, pour éviter les effets négatifs du margine sur l’environnement et les ressources en eau.