Opérations de contrôle de la CNSS : 50.000 salariés régularisés en 2022

Le nombre de salariés régularisés en 2022 a plus que doublé par rapport à 2021, a révélé Nadia Fettah Alaoui, ministre de l’Économie et des finances, qui a présidé ce mercredi la réunion du Conseil d’administration de la CNSS.

Après une décélération du rythme de contrôle et d’inspection en raison de la crise sanitaire, la CNSS a mis les bouchées doubles en 2022 pour intensifier la traque aux fraudeurs. Ces missions, qui consistent à contrôler les effectifs et inspecter les comptes, ont visiblement porté leurs fruits, puisque le nombre de salariés régularisés en 2022 a plus que doublé par rapport à 2021, pour s’établir à environ 50.000 personnes.

Au total, le nombre de salariés déclarés à la Caisse (régime général) a atteint 3,6 millions de personnes à l’issue de l’année 2022, tandis que les prestations se sont établies à 25,3 milliards de dirhams.

Concernant le régime de l’assurance maladie obligatoire de base, la ministre a noté l’augmentation du nombre des bénéficiaires à plus de 9,8 millions et des cotisations dues à 9,2 milliards de dirhams. Les délais de traitement et de remboursement des dossiers sont également en amélioration, avec un délai moyen ne dépassant pas 8 jours pour les assurés et 14 jours pour les prestataires de soins.

La ministre est également revenu sur le rôle majeur que joue l’ensemble des acteurs de la CNSS pour garantir la réussite du chantier stratégique royal de généralisation de la protection sociale, à travers l’accélération de la mise en œuvre du dispositif législatif et réglementaire lié à ce projet qui a permis d’«universaliser» l’assurance maladie obligatoire de base dans les délais impartis.

Elle a, dans ce contexte, mis en avant les efforts déployés par la Caisse pour accompagner la hausse du nombre total de ses assurés. Celui-ci est est passé, au cours de l’année 2022, de 7,8 millions à plus de 23,2 millions de citoyens, avec l’intégration de 3,68 millions de travailleurs non -salariés et ayants droit et les 9,4 millions bénéficiaires du régime d’assurance maladie obligatoire de base au profit des personnes incapables d’assumer les frais de cotisations.

Pour la réussite de ce chantier, la CNSS a créé plus de 1.400 postes supplémentaires. La Caisse a également conclu plusieurs partenariats avec les établissements de proximité, ouvert 47 nouvelles agences, lancé 45 agences mobiles. 8 000 centres de contact pour enregistrer des travailleurs non-salariés ont été créés, en plus de 2.000 points de contact pour recevoir les dossiers AMO.

A noter que l’ordre du jour de la réunion du Conseil d’administration a porté sur un ensemble de points dont l’approbation du plan d’action et du budget de la Caisse au titre de l’année 2023, le programme de réforme de ses unités médicales et le projet de transformation digitale, considéré comme levier fondamental pour l’amélioration des performances et des prestations servies par la Caisse.