SUIVEZ-NOUS

Au Royaume

LGV Marrakech-Agadir : La phase étude est lancée

L’Appel d’offres relatif aux études d’avant-projet sommaire a été lancé par l’Office national des chemins de fer (ONCF).

Publié le

Le projet de liaison ferroviaire entre Marrakech et Agadir est sur les rails. La direction Achat au sein de l’ONCF a procédé au lancement d’un avis d’appel d’offres ouvert pour la «réalisation des prestations d’études d’avant-projet sommaire nécessaires» à cette liaison (infrastructure, génie civil, équipements ferroviaires, exploitation ferroviaire et système d’exploitation ferroviaire).

L’estimation des coûts des prestations, établie par le maitre d’ouvrage, est fixée à 120 MDH. Le dépôt et le retrait des plis et des offres des concurrents s’effectuent exclusivement par voie électronique. L’ouverture des plis est prévue le 10 mai prochain.

Rappelons que les détails techniques du projet d’extension de la ligne à grande vitesse jusqu’à Agadir ont été dévoilés, fin janvier, par Mohamed Rabie Khlie, DG de l’ONCF, lors d’une réunion de la Commission des infrastructures, de l’énergie, des mines et de l’environnement de la Chambre des représentants.

Le tronçon Marrakech-Agadir, d’une longueur de 239 kilomètres, sur une assiette foncière de 1.300 hectares, nécessitera un investissement de plus de 50 MMDH. La vitesse d’exploitation atteindra entre 250 et 320 kilomètres par heure, selon Khlie.

Un autre tronçon, reliant Kénitra à Marrakech, est également en projet, sur une longueur de 390 km, sur une assiette foncière de 2.500 hectares. Il devrait coûter 42 MMDH. Pour ce tronçon, les études détaillées sont en cours, avait fait savoir le DG de l’ONCF lors du Congrès mondial de l’Union internationale des chemins de fer (UIC) sur la grande vitesse qui s’est tenu récemment à Marrakech.

Com’ese

Previous Next