SUIVEZ-NOUS

Argent

Sociétés cotées : Un chiffre d’affaires cumulé de 76 MMDH au premier trimestre

Les réalisations commerciales des sociétés cotées se sont chiffrées à 75,9 milliards de dirhams (MMDH) au premier trimestre 2024 (T1-2024), en progression de 4%, selon BMCE Capital Global Research (BKGR).

Publié le

Cette hausse est portée par l’augmentation du produit net bancaire (PNB) des financières (+21,2% à 22,3 MMDH) et du chiffre d’affaires (CA) des assurances (+5,7% à 7,7 MMDH) ayant contrebalancé le recul des revenus des industries (-3% à 45,9 MMDH), explique BKGR dans sa publication “Earning T1-2024”. En séquentiel, le CA global de la cote casablancaise ressort en progression de 2,4% à fin mars 2024, poursuit la même source.

Dans le détail, le repli du chiffre d’affaires des industries est notamment du à la dégradation des revenus consolidés de Taqa Morocco compte tenu de la baisse des prix du charbon sur le marché international et au recul du taux de disponibilité globale à 93,5%. La croissance à deux chiffres du PNB des financières est, quant à elle, redevable principalement au bond de 7,5x du résultat sur opérations de marché, la hausse de 6,1% de la marge d’intérêt et la légère progression de 1,8% de la marge sur commissions, fait savoir BKGR. Pour sa part, l’amélioration du CA du secteur Assurance & Courtage tient compte de la forte hausse de l’activité Vie provenant essentiellement de Wafa Assurance en raison de la bonne performance en Épargne et Prévoyance et l’amélioration de 3,6% de la Branche Non-Vie portée par les 3 opérateurs cotés.

Au volet bilanciel, l’endettement net des sociétés cotées (hors financières) est ressorti en léger allégement de -2,5% à 57,9 MMDH par rapport à son encours à fin 2023, en raison principalement de la baisse de la dette nette de Cosumar, de Maroc Telecom et de Taqa Morocco, selon les analystes de BKGR. S’agissant des investissements, l’enveloppe globale des sociétés industrielles cotées s’est hissée de 59% à 4,1 MMDH par rapport au T1-2023. Cette dernière est accaparée à hauteur de 34% par les minières, alors que 31% revient au secteur des Télécoms au vu de la nature de l’activité de Maroc Telecom qui exige un niveau significatif d’investissements.

En outre, 8% est détenu par le secteur de la grande distribution, notamment Label Vie qui mobilise une enveloppe budgétaire en augmentation de 17% à 328 millions de dirhams, destinée principalement au financement de la croissance organique du Groupe et au déploiement de son programme de transformation digitale.