Une nouvelle vision pour le transport aérien domestique

La tutelle lancera incessamment une étude dans ce sens.

C’est un bilan décevant que celui dressé par le ministère de l’équipement et du transport sur le développement du transport aérien domestique. Selon lui, malgré les efforts entrepris et les moyens mobilisés pour l’amélioration des services aériens intérieurs, ceux-ci continuent de présenter des insuffisances et ne répondent pas de manière satisfaisante aux aspirations des différentes régions du Royaume ni aux besoins de mobilité des citoyens. Cette conclusion sort de l’analyse de l’évolution du trafic domestique sur la dernière décennie. Ainsi, après une première baisse de 8,7% sur la période 2005-2009 (passant de 1 876 893 passagers à 1 712 760), le transport aérien domestique a accentué sa baisse à 14% entre 2009 et 2013 (passant de 1 712 760 passagers à 1 474 120), et ce, malgré la signature d’un contrat programme spécifique pour le développement de ce segment et des conventions de partenariat avec la compagnie nationale. Pour remédier à cette situation, la tutelle prévoit de doter ce segment d’une nouvelle vision stratégique. Selon des sources ministérielles, le département de l’équipement et du transport va lancer incessamment une étude devant servir de base à une nouvelle stratégie de promotion du transport aérien domestique et définir les bases d’un plan d’actions à court, moyen et long terme. L’idée de cette étude émane des recommandations d’une taskforce qui avait été instaurée sous forme de commission composée des représentants du ministère du transport, celui du tourisme, l’ONDA, l’ONMT, la RAM, Air Arabia et la Fédération nationale des agences de voyages. L’objectif de cette taskforce était d’analyser et d’étudier des solutions et scénarios permettant d’insuffler une nouvelle dynamique au transport aérien national.