Un réfrigérateur sans électricité conçu par les étudiants de l’EMI

Le projet « Freedge » initié par les élèves-ingénieurs de l’EMI a débouché sur un réfrigérateur qui fonctionne en utilisant l’eau et l’énergie solaire.

Le club d’entrepreneuriat social de l’Ecole Mohammadia d’Ingénieurs (ENACTUS-EMI) a lancé un projet nommé « Freedge ».

Il s’agit d’un système réfrigératif qui ne nécessite pas de branchements électriques. Pour fonctionner, Freedge requiert deux types d’énergie, à savoir l’eau et le soleil. Ce qui permet de préserver les aliments pendant une durée plus longue.

La technicité du projet réside dans l’utilisation d’un principe naturel et efficace : le refroidissement évaporatif. D’ailleurs, l’eau injecté dans le récipient de Freedge s’évapore lorsque la température augmente et donc retire avec elle la chaleur latente de la chambre interne qui contient les aliments. Freedge est alors une solution écologique, durable et efficace qui permet de préserver l’environnement également.

Notons que dans les zones rurales avec une température modérée à chaude, les aliments pourrissent vite s’ils ne sont pas mis dans un réfrigérateur. Le pourcentage de cette perte atteint jusqu’à 45% en Afrique pour les récoltes agricoles avant même qu’elles n’arrivent chez les consommateurs. Un chiffre alarmant dans un continent qui a besoin de profiter de toutes les ressources dont il dispose. La perte de ces aliments augmente ainsi le taux d’insécurité alimentaire, qui atteint jusqu’à 1,4 millions personnes au Maroc.

L’absence d’un système réfrigératif représente alors un véritable problème pour la population des zones sous-développées, notamment les zones rurales qui ne sont pas raccordées par un réseau d’électricité. Cette population est estimée à 620 millions de personnes à travers le continent africain et 600.000 personnes au Maroc.