Un aller-retour Casa-Dakhla désormais à  2 000 DH

La RAM aura droit à  87 MDH de subventions publiques.

Bonne nouvelle pour les habitants des provinces du Sud, les chefs d’entreprises qui y vont souvent et les touristes amoureux de la région : les tarifs des vols de Royal Air Maroc sur les villes de Dakhla et Laâyoune baisseront nettement par rapport à leur niveau actuel et la compagnie reprendra ses vols sur les villes de Guelmim et Tan Tan suspendus depuis très longtemps. En fait, tout cela était suspendu à un problème de subventions publiques. Les vols sur les régions du Sud, pas toutes, n’étant pas forcément rentables, l’Etat a toujours dû intervenir à travers des subventions versées à la RAM pour permettre à cette dernière de continuer à assurer les dessertes. Mais il se trouve que parfois les subventions ne sont pas versées à temps ou pas budgétisées du tout, ce qui empêche la compagnie soit d’assurer correctement les liaisons soit de proposer des prix intéressants. Ce ne sera plus le cas désormais. Mercredi 15 mai, les conventions portant sur les modalités pratiques de ces subventions ont été signées entre la RAM et les responsables des différentes administrations concernées, notamment le ministère de l’équipement et du transport, celui de l’économie et des finances, l’Agence du Sud ainsi que les représentants des différentes collectivités locales couvertes par ces vols, notamment les communes, conseils régionaux et provinciaux. En vertu de ces conventions, la RAM recevra près de 87 MDH au titre des subventions. En contrepartie, elle proposera désormais, à partir de Casablanca, 7 vols par semaine sur Dakhla à 2 000 DH pour un aller-retour, 7 vols également sur Laâyoune pour 1 600 DH et 5 vols sur Guelmim et Tan Tan pour 1 200 DH l’aller-retour.