Selon la DEPF, les levées brutes du Trésor s’établissent à 64 MMDH

Les levées brutes du Trésor se sont accrues, en glissement annuel, de 11,6% pour se situer à 64 milliards de dirhams (MMDH) au terme des cinq premiers mois de 2021, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF).

Cette hausse a concerné uniquement le volume levé en maturités moyennes qui a augmenté de 53,5% pour atteindre 36,4 MMDH, prédominant les levées à hauteur de 56,9% après 41,4% l’année précédente, précise la DEPF dans sa récente note de conjoncture.

Les volumes souscrits des maturités courtes et longues ont, en revanche, reculé respectivement de 19,4% à 8,7 MMDH et de 17,3% à 18,9 MMDH, représentant 13,6% et 29,5% des levées.

Quant aux remboursements du Trésor, leur croissance a été plus importante que celle des levées, soit +33,8% à 42,3 MMDH à fin mai 2021. Ainsi, les levées nettes du Trésor se sont inscrites en baisse 15,6% par rapport à fin mai 2020, pour s’établir à 21,7 MMDH.

L’encours des bons du Trésor émis par adjudication s’est établi ainsi à 622,5 MMDH à fin mai 2021, enregistrant une hausse de 1,1% par rapport à fin avril 2021 et de 3,6% par rapport à fin décembre 2020.

La structure de cet encours reste prédominée par les maturités longues quoique leur part ait légèrement reculé de 1,2 point pour se situer à 57,3% après 58,5% à fin décembre 2020, devançant les maturités moyennes dont la part s’est appréciée de 2,7 points à 38,7%. La part des maturités courtes, quant-à-elle, demeure faible et a reculé de 1,5 point à 4%.

S’agissant du volume des soumissions, il a atteint 153,7 MMDH, en hausse de 9,1% par rapport à fin mai 2020. Ce raffermissement a concerné les volumes soumissionnés des maturités moyennes et courtes, respectivement +39,6% et +2,9% à 84 MMDH et 40,5 MMDH, canalisant 54,7% et 26,4% du volume des soumissions.

Le volume des maturités longues a, de son côté, reculé de 29,3% à 29,1 MMDH, représentant 19% du volume des soumissions.