Transport par bus : Marrakech veut changer de modèle de gestion

Le Conseil de la ville de Marrakech veut racheter le parc d’autobus, aujourd’hui propriété de la société Alsa Transport, et le confier à la société de développement local en charge du transport détenue conjointement avec la région (respectivement à hauteur de 65% et 35%).

Et ce, à l’échéance du contrat qui lie la ville à la société gestionnaire qui prend fin en 2019. Il s’agit d’un parc de 216 autobus dont 121 urbains et 95 interurbains. Alsa transport précise toutefois que pour le transport périurbain, le contrat est en cours de renouvellement pour courir jusqu’en 2021. Quoi qu’il en soit, après le rachat du parc d’autobus, le Conseil de la ville va en confier l’exploitation à un opérateur privé par le biais d’un appel d’offres. Déjà, dans le cadre du projet de Bus à Haut Niveau de Service (BHNS), la ville a opté pour des bus électriques acquis directement auprès du chinois Yangtze.