Titrisation : en attendant le comité Charia…

Prévu par la nouvelle loi bancaire, ce comité est chargé de valider la conformité des produits islamiques commercialisés.

La loi sur la titrisation a été  publiée au B.O du 5 septembre. Il reste maintenant la constitution du comité Charia qui doit être nommé par dahir. Prévu par la nouvelle loi bancaire, ce comité est chargé de valider la conformité des produits islamiques commercialisés. Et il est déterminant dans la mesure où le texte introduit les Sukuks (obligations halal). Si l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) n’a pas attendu le nouveau cadre pour lancer une opération portant sur un milliard de DH, d’autres opérateurs ne comptent passer à l’action que quand tout sera en place. Dans le lot figurent plusieurs organismes publics et des organismes financiers. Mais malgré l’intérêt que suscite la titrisation, les spécialistes avertissent qu’elle ne permettra pas à elle seule à sortir le marché financier de sa torpeur.