Terrorisme : 2 ans de prison ferme à  l’encontre d’un prévenu d’origine algérienne

La chambre criminelle près le tribunal de première instance chargé des affaires du terrorisme près l’annexe de la Cour d’appel à  Salé a condamné, jeudi 4 décembre 2014, un prévenu d’origine algérienne, poursuivi dans des affaires liées au terrorisme, à  2 ans de prison ferme.

Le prévenu était poursuivi pour « constitution d’une bande dans le but de préparer et de commettre des actes terroristes dans le cadre d’un projet collectif visant à porter atteinte à l’ordre public et entrée de manière illégale au territoire national », et n’a pas été reconnu coupable des accusations de « non dénonciation d’acte terroriste ».

Il avait été appréhendé par une patrouille militaire au poste frontière de Jbel Hayane et a été remis au centre judiciaire de la Gendarmerie Royale au poste frontière d’Oujda.