Tabac : désaccord entre la tutelle et les opérateurs

Le ministère des affaires générales et de la gouvernance a informé les opérateurs que les cigarettes brunes doivent être composées à 100% de tabac noir pour qu’une marque puisse être référencée dans cette catégorie.

Sur ce même registre, la tutelle a décidé de reclasser la marque Next appartenant à Philip Morris dans la catégorie des cigarettes blondes et a augmenté son prix à 20 DH au lieu de 15 DH actuellement. Contacté, Hassan Bousselman, directeur de la Commission des prix et de la concurrence, déclare n’avoir aucun élément de réponse. Les opérateurs avancent qu’il est techniquement impossible de produire une cigarette brune sans intégrer un pourcentage de tabac blond dans le mélange. Certains demandent au ministère d’appliquer cette nouvelle mesure à tous les produits commercialisés sur le marché, y compris les marques Casa et Olympic.