SMIT : 19 milliards de dirhams d’investissements touristiques en 2014

La Société marocaine d’ingénierie touristique (SMIT) prévoit de drainer en 2014 un volume d’investissement de l’ordre de 19 milliards de dirhams (MMDH) correspondant à  une capacité litière de 28 000 lits, a indiqué, mercredi à  Rabat, le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad.

« Le bilan de la SMIT est très positif dans une conjoncture internationale assez difficile. Malgré cette difficulté, la société a réussi à drainer pas mal d’investissements et à faire du bon travail », a déclaré à la Map, M. Haddad qui a présidé le conseil de surveillance de la SMIT.

« La société va continuer à travailler sur l’opérationnalisation des contrats programmes régionaux et également continuer à être présent sur la scène internationale en matière d’investissement », a relevé M. Haddad.

En effet, la SMIT compte intensifier son action de promotion des investissements à l’international dans le but de finaliser la réalisation des projets structurants prévus, notamment les projets touristiques à forte valeur ajoutée et le développement des territoires touristiques émergents, et d’être ainsi au rendez-vous des objectifs tracés dans le cadre de la vision 2020, a souligné le ministre.

Par ailleurs, M. Haddad s’est félicité des résultats positifs enregistrés en matière d’investissements touristiques durant l’année 2013 et qui confortent une maitrise de l’ingénierie touristique de la part de la SMIT et un effort soutenu pour maintenir l’attractivité de la destination Maroc en matière d’investissement.

Cet effort a, d’ailleurs, permis l’engagement de 70 MMDH des investissements touristiques ciblés pour la réalisation des grands projets structurants de la vision 2020, soit 47 pc de l’ensemble des investissements prévus à l’horizon 2020, a-t-il poursuivi.

« La SMIT a fait un travail important et structurant et nous nous félicitions des résultats obtenus de toute l’équipe de la SMIT », a-t-il signalé, faisant savoir que la société a fait un « travail important » cette année « avec la mise en place de nouveaux pactes d’actionnariat pour Taghazout, Lixus et de nouveaux master plan pour Saidia et d’autres projets structurants que ça soit au niveau de l’animation, du culturel ou du balnéaire ».

Pour sa part, le président du directoire de la SMIT, Imad Barrakad, a présenté lors de ce conseil les principales réalisations au titre de l’année 2013 qui affichent une tendance croissante avec un pic de près de 18 MMDH à fin novembre 2013.

L’année 2013 a connu également le lancement de plusieurs projets de grande envergure notamment la Cité de loisirs à Tamaouanza (Agadir), le Resort du désert à Dakhla, le Parc thématique culture du Maroc à Marrakech, la Station Biladi à Benslimane et la station verte Al Massira, a ajouté M. Barrakad.

La SMIT a également conforté son rôle d’accompagnement d’investissements dans le secteur en restructurant les stations du Plan Azur (Saidia, Taghazout et Lixus), a-t-il poursuivi.

« L’année 2013 a vu l’accélération des projets tels que Taghazout, Saidia et Lixus de Larache avec une cadence assez importante », a déclaré à la Map le président de la société.

Concernant le produit balnéaire, le bilan de l’année 2013 consolide l’implication de la SMIT en matière de tourisme interne à travers le placement de deux nouvelles stations destinées à la clientèle nationale qui seront développées par le Fonds d’investissement public ASMA Invest à proximité de Nador et Benslimane pour un montant d’investissement respectif de 350 MDH et 400 MDH, a-t-il précisé.

Selon le responsable de la société, « d’autres projets ont été suivis à savoir des projets qui se trouvent dans les pourtours des villes ou dans des villes qui sont également structurants pour la vision 2020 ».

Pour ce qui est du renforcement de l’ingénierie touristique, le président a indiqué que la SMIT a œuvré pour la mise en œuvre des projets structurants en les orientant vers les produits et territoires cibles de la Vision 2020.

La société a ainsi contribué à la finalisation de 14 contrats programmes régionaux impliquant les acteurs locaux sur la réalisation du volet produit en œuvrant pour la mobilisation des financements publics nécessaires au développement du produit inscrit dans le cadre des contrats programmes régionaux (CPR), a-t-il noté.

« En 2013, la SMIT a signé la quasi-totalité des contrats programmes et donc la déclinaison de ces contrats et la réalisation des produits touristiques au niveau de ces contrats sera un challenge pour l’année prochaine », a-t-il confirmé, précisant que « les concertations régionales sont très importantes et permettent la déclinaison de la vision 2020 au niveau de la région ».

Dans le cadre de la promotion des investissements touristiques, la SMIT a déployé durant l’année 2013 un important dispositif en matière de promotion des investissements touristiques et ce, à travers une forte présence dans les principaux événements dédiés, tels que l’International hotel investment forum (IHIF) à Berlin, l’Arabian hotel investment conference, l’Aim congress et le city scape à Dubai, Meet the money à Los Angles et le salon Argentina hotel and tourism investment forum (FITHA) à Buenos Aires, a-t-il annoncé.

La SMIT qui a participé durant l’année 2013 à une dizaine de salons au niveau international, a organisé en partenariat avec un leader mondial de l’évènement de l’investissement touristique, le Moroccan Tourism investment forum qui a connu la participation de 395 représentants en provenance de 23 pays.