Saisie d’un lot de 4 330 comprimés psychotropes à  Casablanca

Les éléments de la brigade des stupéfiants de Ben M’sick (Casablanca) ont mis hors d’état 6 présumés revendeurs de psychotropes dont des fournisseurs et saisi une quantité totale de 4 330 comprimés de cette substance, indique-t-on jeudi de source policière.

Informés de la circulation de cette drogue dans leur territoire de compétences, les fins limiers de la brigade du district vont d’abord mettre le grappin sur un revendeur et son assistant avec en leur possession 170 comprimés mais également 100 grammes de chira en morceaux prêts à la vente.

Les enquêteurs ne se contenteront pas de cette prise et pousseront un peu plus leurs investigations pour remonter au fournisseur résidant dans un autre district (Anfa). Ils vont attirer ce dernier dans une souricière en demandant au premier revendeur de faire commande par téléphone d’une autre quantité de psychotropes.

Le présumé fournisseur tombera tête baissée dans ce piège et fut interpellé avec en sa possession 1 160 autres comprimés, a déclaré à la MAP le chef de la brigade l’officier principal Said Khachami.

Les éléments de la brigade ne s’arrêtent pas à mi-chemin pour tenter de remonter et démanteler la filière de ce trafic. Et ils obtiennent gain de cause puisqu’ils parviendront, selon le même procédé de commande par téléphone, à appréhender un plus gros poisson à Sidi Bernoussi et qui ne serait autre que celui approvisionnant le fournisseur.

Il sera interpellé avec un présumé assistant au moment où ils s’apprêtaient à remettre à ce ‘client » 2.000 comprimés alors que mille autres seront saisis dans son domicile pour porter la totalité des psychotropes saisis à 4.330 comprimés, a raconté le chef de la brigade, ajoutant qu’un sixième présumé trafiquant de ces comprimés a été arrêté dans la ville de Salé tandis que d’autres sont actuellement recherchés.

Cette prise est la plus grande saisie de psychotropes à Casablanca depuis début 2014. L’année dernière les différents services de la police au niveau du grand Casablanca avaient procédé à la saisie de 119.600 comprimés, selon le chef de service préfectoral de la police judiciaire Abdelilah Essaid.