Sahara : L' »envoyé spécial » de trop

Le Maroc réagit fermement à  la récente décision de l’Union Africaine de nommer son propre «envoyé spécial» pour le dossier du Sahara marocain.

Le Maroc réagit fermement à la récente décision de l’Union Africaine de nommer son propre «envoyé spécial» pour le dossier du Sahara marocain. Il ne se sent aucunement concerné par cette décision unilatérale qu’il rejette totalement et demande au Conseil de sécurité de ne pas en prendre compte. Et ce, pour la simple raison que le processus de recherche d’une solution politique définitive au différend régional au sujet du Sahara est du ressort exclusif de l’Onu.

L’UA n’a aucune base juridique ni fondement politique ou légitimité morale pour intervenir de quelque manière que ce soit dans ce dossier. De même qu’en raison de son parti-pris radical et injustifié, l’attitude de l’UA dans ce dossier est anachronique. Bien plus, les positions de cette organisation sont en contradiction avec le processus onusien en cours.