Reprise du programme de renouvellement des taxis jusqu’à fin 2021

Le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Noureddine Boutayeb, a souligné mardi à Rabat, que le Programme de subvention pour le renouvellement du parc de taxis (première et deuxième catégories) reprendra jusqu’au 31 décembre 2021, pour une enveloppe budgétaire de 2 MMDH.

En réponse à une question orale autour du soutien au renouvellement du parc des taxis, posée par le groupe constitutionnel, démocratique et social à la Chambre des conseillers, M. Boutayeb a souligné qu’en vue de conforter les résultats positifs et encourageants du Programme de subvention pour le renouvellement du parc de taxis, et en réponse aux demandes des professionnels, ce programme rependra jusqu’au 31 décembre 2021, afin de permettre l’achèvement du renouvellement du parc durant les années à venir et ce, pour un montant global de 2 MMDH.

M. Boutayeb a expliqué, à cet égard, qu’il a été procédé à la programmation de dotations au titre des deux années consécutives et à la réception et au traitement des demandes, notant qu’il existe actuellement 5.000 demandes.

Il a aussi rappelé qu’un total de 2,5 MMDH a été alloué au Programme de subvention pour le renouvellement du parc de taxis, de première et de deuxième catégories, jusqu’à 2017.

Ce Programme, a-t-il poursuivi, a réalisé un bilan très positif qui traduit l’implication des professionnels dans ce chantier, l’amélioration du parc des véhicules et de la qualité des services offerts, ainsi que l’utilisation par les citoyens de ce moyen de transport dans les différentes provinces et communes.

Le ministre a, également, relevé que cette subvention a permis de renouveler près de 41.000 grands et petits taxis, soit 54% du parc, dont 25.000 grands taxis anciens et 16.000 petits taxis.

Ce programme a, par ailleurs, permis d’améliorer les conditions de travail et les revenus des conducteurs en réduisant les frais de consommation des taxis (frais de carburant, de réparation et maintenance), à lutter contre les impacts environnementaux négatifs causés par l’utilisation des anciens véhicules, à améliorer les indicateurs de la sécurité routière et à réduire les accidents, s’est-il félicité.

M. Boutayeb a, en outre, mis en avant la poursuite des efforts en faveur du renouvellement de la flotte de taxis et de l’amélioration de ses services, en vue de retirer définitivement de la circulation les anciens véhicules et les remplacer par de nouveaux qui répondent aux critères requis, dans le but de préserver la dignité du citoyen et améliorer les conditions du travail.

(Avec MAP)