Régions : le PAM toujours puissant, le PJD toujours absent

Le PAM continue de récolter les bénéfices de sa fulgurante ascension aux élections de 2009.

Le PAM continue de récolter les bénéfices de sa fulgurante ascension aux élections de 2009. Aujourd’hui, à l’occasion du renouvellement des instances des conseils régionaux, le parti a déjà raflé la présidence de quatre régions. Dans l’Oriental, Ali Belhaj a reconquis, sans grande difficulté, son siège. Le parti du tracteur a pu tout aussi aisément décrocher la présidence des conseils de Tadla-Azilal (Salah Hamzaoui) et de Doukkala-Abda (Bouchaïb Ammar). Le PAM s’est maintenu à Marrakech, avec difficulté toutefois face à la concurrence du député USFP Abdelali Doumou. Mais, cette fois, c’est en la personne d’Ahmed Touizi qui succède à Hamid Narjis (exclu du PAM). N’ayant pu décrocher la présidence de la région d’El Haouz, l’USFP peut quand même se consoler puisqu’il a été reconduit à Meknès-Tafilalet, en la personne de Saïd Chbaâtou. C’est par contre à Smara que les socialistes ont créé la surprise. Lahbib Anazoum (40 ans) a ainsi succédé au dirigeant RNI, Omar Bouaïda. Pour consolation, le RNI garde le Grand Casablanca qu’il domine déjà depuis deux mandats. Et c’est Chafik Benkirane qui y a succédé à lui-même.
A ce jour, et sur 7 régions sur 16 où ont été tenues les élections, le PJD, parti au pouvoir, n’a pu décrocher aucune présidence !