Recherche scientifique : l’Université Hassan II récompense les publications scientifiques

La prime peut aller jusqu’à 50.000 DH par publication.

L’Université Hassan II de Casablanca a annoncé, lundi, sa décision de récompenser la publication d’articles scientifiques dans des revues internationales indexées et les brevets à l’échelle nationale et internationale. La prime peut aller jusqu’à 50.000 DH par publication.

La Commission Recherche Scientifique mandatée par le Conseil de l’Université, a, en effet, adopté trois décisions consistant à primer les publications dans des revues internationales de qualité, les meilleurs producteurs scientifiques de l’année et la meilleure invention de l’année.
La première prime concerne les sciences humaines et sociales, avec un montant de 10.000 DH si la revue a un Quartile Q3 ou plus dans les classements SCImago. La seconde sera de 6.000 DH pour chaque publication dans Scopus et WOS sans condition de Quartile. Pour les sciences exactes, cette prime est de 10.000 DH si la revue a un Quartile Q1 et de 6.000 DH pour les publications dans des revues avec un Quartile Q2, tandis que les publications dans les revues « Science » ou « Nature » seront primées quant à elles d’un montant de 50.000 DH par publication.
Par ailleurs, une prime est réservée aux meilleurs producteurs scientifiques de l’année avec un montant de 10.000 DH et ce, dans quatre domaines disciplinaires: « Droit, Economie et Gestion », « Sciences exactes et Sciences de l’Ingénieur », « Sciences de la Santé » et « Lettres et Sciences Humaines et Sociales ». La troisième décision de la Commission consiste à décerner une prime pour la meilleure invention de l’année. Ce prix, organisé pour la première fois, récompense les meilleures inventions réalisées par les chercheurs de l’Université (enseignants et doctorants inclus). Une prime de 30.000 DH sera ainsi octroyée pour la meilleure invention faisant l’objet d’un brevet international exploité, alors qu’une autre de 20.000 DH sera accordée pour la meilleure invention de l’année d’un brevet national exploité.

(Avec MAP)