RAM : La ligne Casablanca-Sao Paulo à  nouveau ouverte après 20 ans d’absence du sol brésilien

Les avions de la Royal Air Maroc (RAM) atterrissent de nouveau sur le sol brésilien, à  travers l’ouverture d’une ligne aérienne directe Sao Paulo-Casablanca, après une absence de plus de 20 ans, le dernier vol desservi par cette compagnie remontant à  1992 entre Casa et Rio de Janeiro.

La ligne aérienne directe Casablanca-Sao Paulo, dont l’inauguration officielle a eu lieu le 9 décembre, avec des vols réguliers, constitue une opportunité idoine pour l’affermissement de la coopération économique entre le Maroc et le Brésil.

La décision d’ouvrir une desserte aérienne avec le géant sud-américain n’est pas fortuite. Elle a été dictée par le fait que ce pays est la 6ème puissance économique mondiale qui dispose d’énormes potentialités à exploiter au profit du secteur touristique national.

A travers l’ouverture de cette desserte, la RAM vise à promouvoir la destination du Maroc et en faire une porte d’entrée en Afrique, en Europe et au Moyen Orient et de faire du Brésil, une porte d’entrée en Amérique Latine.

La nouvelle ligne constituera également une opportunité pour les Marocains voulant découvrir l’Eldorado brésilien, dont le voyage reste à portée de mains, puisqu’ils n’auront pas à produire de visas, la circulation étant libre entre les deux pays.

Avant l’inauguration officielle, un premier vol charter reliant Sao Paulo à Casablanca, avec à bord des agents de voyages, des représentants de tours opérateurs et des journalistes brésiliens, a atterri le 1er novembre dernier à l’aéroport Mohammed V de Casablanca, dans le cadre d’un voyage organisé par la RAM, en partenariat avec l’Office national marocain du tourisme (ONMT).

Il s’agit aussi d’un fruit de partenariat entre l’ONMT et un pool de plusieurs tour-opérateurs brésiliens et le tour opérateur portugais « Travelers », avec pour objectif de donner aux Brésiliens un avant-goût de la richesse culturelle, sociale et touristique du Maroc.

La tournée de 10 jours au Maroc, notamment dans les régions de Casablanca, Marrakech, Ouarzazate, Fès, Meknès, Rabat et Erfoud, a permis aux bénéficiaires du voyage de saisir l’importance de la diversité et de la richesse touristique nationale et d’explorer le Maroc authentique, moderne, touristique et culturel.

Ce méga-éductour a constitué également une opportunité pour les professionnels brésiliens d’entrer en contact direct avec leurs homologues marocains et de nouer des partenariats.
La confiance placée en les potentialités prometteuses du Maroc a poussé le Tour opérateur portugais Travelers, partenaire de la RAM, à s’engager à prendre 80 sièges sur chaque fréquence que la RAM va réaliser, soit 240 sièges par semaine, et ce jusqu’à fin avril 2014, dans une première phase d’expérimentation.

Les produits de ce Tour opérateur généraliste sont commercialisés par près de 1.500 agences de voyage indépendantes et par les agences de voyage des principaux réseaux leaders.

Le marché brésilien, considéré comme étant le 16è émetteur mondial de touristes, avec près de 6 millions de voyages à l’étranger, est réputé être émetteur d’une clientèle de haut niveau à fort pouvoir d’achat, ce qui aurait un impact positif sur les recettes en devises du Maroc.

Le Maroc constitue également une aubaine pour le Brésil et un marché au potentiel prometteur, notamment en matière d’investissement et de tourisme.

La commercialisation de cette liaison de la RAM, qui aura lieu à raison de 3 fréquences par semaine sur des Boeing 767-300 tri-classe (lundi, mercredi et vendredi), se fera en partenariat avec les réseaux brésiliens, soit plus de 1.1000 agences, sans concurrence aucune.

Cette nouvelle desserte va, sans nul doute, développer le volume des échanges commerciaux et d’investissement qui restent en deçà des aspirations des deux pays et des potentialités réelles des économies respectives.

Après l’inauguration de cette ligne aérienne directe entre les deux pays, l’on s’attend, de l’avis de nombreux experts, à un flux important de touristes Brésiliens vers le Maroc, pour différentes raisons.

Le Maroc accueille plus de 15.000 touristes brésiliens par an, un chiffre susceptible d’augmenter considérablement avec l’inauguration de cette ligne aérienne qui devrait permettre d’intensifier les échanges entre les deux pays et encourager les Hommes d’affaires brésiliens à voyager et à investir au Maroc.

Par ailleurs, le Brésil reste un véritable marché émetteur de touristes. En 2012, quelque 6 millions de Brésiliens ont passé des séjours à l’étranger, avec une préférence particulière pour les destinations à forte thématique culturelle dont le Maroc.