Présidence de la CGEM : le binôme Alj-Tazi part en campagne

Les candidats affirment avoir le soutien des douze régions du Maroc ainsi que celui des fédérations. L’Assemblée générale ordinaire élective se tiendra le 22 janvier 2020.

Le terrain est visiblement balisé pour le duo Alj-Tazi pour succéder à Salaheddine Mezouar à la tête du patronat. La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a réuni, lundi 16 décembre 2019, son Conseil d’administration pour prendre connaissance des termes du rapport du Comité de suivi électoral et d’arrêter la liste des candidats admis à présenter leur candidature aux fonctions de président et de vice-président général de la CGEM. Le Conseil d’administration présidé par Mohamed Bachiri a validé la candidature du binôme composé de Chakib Alj, candidat à la fonction de président et Ahmed Mehdi Tazi, candidat à la fonction de vice-président général.

Le binôme a déposé le13 décembre son dossier de candidature. «Les deux candidats sont partis en campagne pour échanger et convaincre l’ensemble des antennes régionales de la confédération» informe M.Bachiri, président de la CGEM. M.Alj affirme avoir le soutien des douze régions du Maroc ainsi que celui des fédérations. De plus, il assure que le gros du soutien dont il bénéficie provient des petites structures notamment des TPME. Pour lui, ces entités représentent le socle de l’économie qu’il veut défendre. Les intérêts de cette population d’entreprises figurent ainsi comme priorité du mandat prochain. A ce titre, les deux candidats comptent mettre en avant le développement du secteur privé créateur de valeur et d’emplois pour une refonte du modèle économique et social du pays. «Nous ambitionnons de faire de la CGEM une entreprise citoyenne, une entreprise unie et forte pour défendre les intérêts du tissu entrepreneurial national» ajoute M.Alj. De son côté, M.Tazi, espère que sa candidature avec M.Alj soit celle du consensus. «Nous avons une confiance très forte dans notre économie. Dans le cas où nous sommes choisis par nos paires, nous allons apporter une réelle valeur ajoutée désintéressée et citoyenne à cette confédération qui est si importante pour notre pays et notre économie», promet le candidat au poste de vice-président. Pour avoir plus de visibilité sur les priorités en concret, les deux candidats ont annoncé qu’ils allaient partager leur programme après la tenue du Conseil d’administration de la confédération. Le tandem Alj-Tazi devrait ainsi prendre les commandes de la confédération patronale en début d’année après l’Assemblée générale ordinaire élective qui se tiendra le 22 janvier 2020.