Poids lourds : les entreprises structurées se rabattent sur le marché de l’occasion !

Il n’y a pas que les petites structures ou l’informel qui dopent la demande sur le marché des poids lourds d’occasion.

D’après des sources bien placées au Groupement professionnel du poids lourd et de la carrosserie (GPLC), des opérateurs structurés, d’une certaine taille et dont la signature est réputée, achètent désormais leurs flottes sur le marché de l’occasion. La dernière transaction en date a été réalisée par un grand industriel français de l’agroalimentaire. Elle a porté sur une centaine de véhicules dont l’acquisition a été, en principe, programmée localement. Les professionnels expliquent que la conjoncture difficile a fini par pousser les opérateurs à se rabattre sur la deuxième main, faisant fi des risques sécuritaires et environnementaux. Un camion de 4 à 5 ans est généralement acquis jusqu’à 40% de sa valeur au neuf.