Plus de la moitié des médicaments vendus au Maroc sont des princeps qui coûtent moins de 50 DH

Bien que les ventes de médicaments aient enregistré une croissance timide en 2017 (voir article en page 26), l’évolution du marché profite principalement aux médicaments dont le prix est inférieur ou égal à 50 DH.

A en croire une source de LEMM (Les entreprises de médicaments du Maroc), ces médicaments représentent pour les princeps comme pour les génériques plus de 85% des ventes. En réalité, les génériques ne représentent finalement que 35% du total des médicaments dont le prix est inférieur ou égal à 50 DH. En somme, la plus grande proportion, c’est-à-dire 65% du volume écoulé, est constituée de princeps. En d’autres termes, 55% des médicaments vendus dans le pays sont des princeps de moins de 50 DH. A titre d’exemple, Levothyrox, un traitement prescrit aux patients thyroïdiens, est un princeps qui coûte 6,80 DH.