PDR : les régions ont jusqu’au 26 mars pour se conformer au nouveau modèle

Sur les douze régions du Maroc, dix ont déjà adopté leurs plans de développements régionaux respectifs et les ont soumis au ministère de l’intérieur pour visa.

Ne reste que les régions Drâa-Tafilalet et Guelmim – Oued Noun, nous indique une source de haut niveau au ministère. Parmi celles qui ont déposé leur plan, il y en a qui attendent le fameux sésame depuis une dizaine de mois. Et pour cause, le ministère de l’intérieur a tout simplement décidé que le modèle suivi doit être revu sur le plan de la forme. Toutes les régions ont jusqu’au 26 mars pour présenter leur nouvelle version du PDR selon un canevas précis. Ce dernier permet de ventiler les projets par département ministériel et office. Autrement dit, la formule revient à préciser pour chaque projet le bailleur de fonds potentiel et sa contribution. Chaque département étudiera par la suite les requêtes de ce bailleur, qui pourra éventuellement proposer des changements dans le calendrier de déboursement…

L’objectif, selon le ministère de l’intérieur, est de tout valider d’ici fin juin 2018. Le choix de ce timing n’est pas fortuit. L’idée est de pouvoir finaliser le contrat-programme Etat-régions avant le démarrage de l’élaboration du projet de Loi de finances pour l’année prochaine. A l’heure où nous mettions sous presse, cinq régions avaient déjà déposé leurs PDR selon le nouveau canevas.