Opposition parlementaire : les socialistes se rebiffent

L’USFP change de tactique. Il signe une première dans l’histoire politique et parlementaire du pays en constituant une commission d’experts et de compétences composée d’universitaires, de doctorants dans plusieurs spécialités, d’hommes politiques expérimentés, d’intellectuels, de juristes, d’ingénieurs et de syndicalistes pour soutenir ses groupes parlementaires dans les deux Chambres.

Cette commission aura pour mission de préparer des dossiers et d’étudier les lois. Concrètement, elle se chargera de la préparation des propositions de lois, assorties d’études de faisabilité et de mémorandums de présentation nécessaires, l’élaboration des propositions d’amendements de textes législatifs en vigueur et la contribution à la préparation des recours contre l’inconstitutionnalité des textes. Ce groupe d’experts se chargera également du suivi des débats de la Loi de finances ainsi que de la loi de règlement et le contrôle de son exécution. Autre mission assignée à ce comité d’experts, celle de la constitution d’une banque de données des questions orales et écrites. L’initiative intervient au moment où l’opposition parlementaire est très critiquée pour sa relative inertie et son incapacité de faire face à la prédominance du gouvernement soutenu par les groupes de la majorité.