ONEE : un nouveau projet pour renforcer l’alimentation en eau potable à Guercif

Le nouveau projet de renforcement de l’alimentation en eau potable de la ville de Guercif, mis en service vendredi, revêt une très grande importance pour la ville et ses habitants, a affirmé le Directeur général de l’Office National de l’Electricité et de l’Eau Potable (ONEE), Abderrahim El Hafidi.

Ce projet permettra de résorber le déficit de 35% enregistré dans la production de l’eau potable et de satisfaire les besoins en eau au niveau cette ville, a-t-il précisé dans une déclaration en marge de la cérémonie de mise en service qui s’est déroulée en présence notamment du gouverneur de la province de Guercif, Hassan Belmahi.

Réalisé pour un investissement de l’ordre de 95 millions de dirhams, ce projet, marqué notamment par la réalisation et l’équipement de quatre nouveaux forages, offre à la ville de Guercif un débit additionnel de 80 litres par seconde, a fait savoir M. El Hafidi.

« La ville de Guercif bénéficie actuellement d’un débit total d’environ 170 litres par seconde, tandis que le besoin ou la demande en eau potable ne dépasse pas 150 l/s », a-t-il dit, notant que grâce aux efforts déployés en coopération avec le gouverneur de la province et les autorités locales, l’ONEE a pu réaliser cet important projet dans un délai ne dépassant pas cinq mois et dans de bonnes conditions.

M. El Hafidi a par ailleurs fait remarquer que ce projet assure à la ville des quantités considérables en eau potable dans l’attente de l’achèvement, à l’horizon 2022, de l’autre projet de taille qui va sécuriser l’alimentation de la ville à moyen et long terme et ce, à partir du barrage Targa Ou Madi.

Selon un communiqué de l’ONEE, le projet mis en service vendredi permettra de satisfaire les besoins en eau, à court terme, notamment pendant la saison d’été, d’une population de 143.200 habitants.

Concernant les composantes de ce projet, l’Office met l’accent sur la réalisation et l’équipement de quatre nouveaux forages pour un débit total de 80 litres/seconde, la pose de conduites de liaison de ces forages sur un linéaire d’environ 10 km et leur raccordement à la nouvelle adduction réalisée dans le cadre de la phase prioritaire du projet de renforcement et de sécurisation de l’alimentation en eau potable de la ville de Guercif à partir du barrage Targa Ou Madi via un tronçon de 12 Km de conduites de 600 mm de diamètre.

Le projet comporte également la réalisation d’un réservoir d’eau d’une capacité de 6000 m3 et la pose de conduites sur une longueur de 32 km pour le renforcement du réseau de distribution de la ville de Guercif.

Par ailleurs et en vue de sécuriser l’alimentation en eau potable de la ville de Guercif, ajoute encore le communiqué, l’Office réalise actuellement un projet structurant à partir du barrage Targa Ou Madi pour une enveloppe globale de 400 millions de dirhams avec la participation de la Banque Africaine de Développement (BAD).

Cet important projet, dont la mise en service est prévue en 2022, permettra de satisfaire les besoins des populations à moyen et à long termes, d’améliorer significativement leurs conditions de vie et de contribuer au développement socio-économique de la région.

(Avec MAP)